;






Date de sortie : 21/02/2016

Style : Nu-Metal

Pays : Etats-Unis


Note : 14/20
Agony Of Defeat
“State of Mind (EP)”

Plus de 20 ans après voir vu déferler sur le monde la vague néo-métal (ou nu-metal), ce style connait une sorte de résurgence. Eh oui, désormais, en musique aussi tout n’est plus qu’une question de recyclage. Originaire de l’Iowa, Agony Of Defeat s’est formé en 2006 et a déjà sorti deux albums (Through the Eyes of the Fallen en 2007 et AlienNation en 2010). Ce n’est donc pas vraiment un novice mais le groupe ne jouit pas non plus d’une grande renommée. Ce qui fait que l’EP State Of Mind, sorti plus tôt cette année en auto-production, est le premier échantillon du groupe qui arrive à nos oreilles.

« Disposable Validation » pose toute de suite les balises : c’est lourd, groovy, syncopé, sautillant et aucun solo évidemment. Le chant se situe quelque part entre celui de Fred Durst et Zack De La Rocha. Il est tour à tour rappé, gueulé ou chanté. En gros, c’est du pur neo-metal, pas de doute. La preuve, ce passage chanté puis gueulé aurait pu être pondu par Ill Niño. « Nimrod (The Let Down) » poursuit sur la lancée avec un riff en trois temps sur une rythmique qui adopte le même schéma. Ça me rappelle (un peu) Senser pour le timbre du chant et (beaucoup) One Minute Silence pour la musique. Agony Of Defeat se paie une sorte d’hommage à Rage Against The Machine avec « Your Music Is Dead ». Le flow rapide du chant est vraiment bien foutu et concentre l’essentiel de l’attention. Mais les deux guitaristes envoient aussi du lourd par derrière. Il y a quelques sons et gimmicks intéressants qui sortent des 6 cordes. C’est bien produit et arrangé. Du travail carré à l’américaine quoi. A ce sujet, les refrains mélodiques chantés de « Disavowed » et de « Breaking the Silence » sont un peu téléphonés. Ça ne sonne pas faux ou mauvais mais ce n’est pas ce que je préfère et clairement pas suffisant pour se faire un nom dans le milieu. J’ai surtout l’impression que c’est un peu une obligation car ça plait aux américains. N’oublions pas qu’au tout début dans le nu-metal, ça ne faisait que gueuler. Ici, il manque parfois un peu de tension et méchanceté. Je trouve Agony Of Defeat nettement meilleur par exemple dans « Breaking the Silence » quand le vocaliste gueule ou qu’il met du flow dans son chant car la guitare suit et ça donne un tempo plus bien entrainant qu’un refrain chanté qui se traine.

Pour les gens qui aiment tout ce qui va de Sevendust à Rage Against The Machine, Agony Of Defeat devrait apporter sa dose de contentement. Leur identité doit encore s’affirmer pour que le groupe puisse se démarquer et émerger au regard de la sévère concurrence qui existe dans le monde du métal de nos jours. Cet EP est encore imprécis et un peu ordinaire mais n’en reste pas moins agréable à écouter.

Tracklist :

1. Disposable Validation
2. Nimrod (The Let Down)
3. Your Music Is Dead
4. Disavowed
5. Breaking the Silence


 
Chroniqué par : VANARKH
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)