;






Date de sortie : 23/09/2016

Style : Hard rock

Pays : Australie


Note : 14/20
Airbourne
“Breakin Outta Hell”

Depuis ses débuts fin 2003, la promesse faite par Airbourne est simple mais invariablement tenue, sans chichi : du bon pub rock australien qui tache, héritier déclaré d’un certain AC/DC. Ce n’est certes pas très ambitieux ni original, mais le quatuor de Warrnambool (il n’y a qu’en Australie qu’on trouve des patelins avec des noms pareils !) sait assurément de quoi il parle… et c’est déjà ça ! Au fil des ans, il semble d’ailleurs avoir assumé le plus simplement du monde cette place de underdog aussi sympathique qu’énergique, et le public le lui rend bien en se rendant en masse à ses concerts survoltés.

Sur ce quatrième opus, le combo n’a toujours pas décidé de révolutionner le style, et c’est donc onze plages de rock couillu parfaitement produites par Bob Marlette (Alice Cooper, Sebastian Bach, Black Stone Cherry) qu’il nous propose ici. L’entrée en matière est comme souvent réussie, avec le morceau-titre qui s’inscrit dans la lignée des compositions que j’ai tendance à préférer chez Airbourne : une débauche d’énergie agressive et bruyante, garnie d’un refrain gueulard et fédérateur. C’est dans ces moments-là, quand le groupe jette un pont entre le groove d'AC/DC et l’agressivité de Motörhead, autre influence dont il se réclame, qu’il trouve cette petite faille entre modèles familiers pour imposer sa personnalité. Une personnalité qui n’a rien d’iconoclaste, n’exagérons rien, mais ça compte… Airbourne retrouve régulièrement cette veine un rien plus personnelle, comme sur « Thin the Blood », qui sent bon l’urgence et la transpiration, ou sur le délicieusement pervers « Do Me Like You Do Yourself ». Mieux encore, les Australiens parviennent même à s’affranchir complètement de leurs encombrants modèles sur « Down on You », un titre à nouveau sans prétention (c’est pas le style de la maison) mais bien écrit, dynamique et au plaisir communicatif.

Malgré ces quelques points positifs, la note que j’adresse à un disque d’Airbourne sera toujours plombée par son manque d'originalité. La tutelle d’AC/DC, en particulier, est encore trop souvent envahissante. Un bon exemple : « I’m Going to Hell for This ». D’accord, il est impossible de résister bien longtemps à ce riff principal jouissif et à ce refrain accrocheur, mais l’influence d’AC/DC est trop audible pour que je puisse totalement m’affranchir d’une certaine réserve. Idem sur l’archi-évident « Get Back Up » et à bien d’autres moments. Même si l’on fait abstraction de la légende australienne, dont l’ombre plane sur Airbourne depuis ses premiers jours, on peut ressentir une certaine gêne en voyant le groupe réciter ses classiques de façon quelque peu mécanique. C’est le cas par exemple sur « When I Drink I Go Crazy » et « It’s All for Rock N’ Roll ». Le premier est un hommage festif à la picole et le second une déclaration d’amour au rock ‘n roll, soit deux passages obligatoires dans ce style musical, qui nous font penser que Airbourne applique trop systématiquement les « codes » pour être parfaitement authentique. Les quelques titres sympathiques mais passe-partout (« Never Been Rocked Like This », « Rivalry ») ne font que confirmer ce manque d’empreinte du groupe.

Airbourne se présente certes en version plus dure, plus « metal » que ses idoles, mais il y perd aussi en charme. Il a tout ce qu'il faut là où il faut, et l’écoute de Breakin’ Outta Hell n’a rien de pénible, entendons-nous, mais pour ma part ce manque évident de personnalité influencera toujours négativement mon jugement. En définitive, il faut continuer à prendre ce groupe pour ce qu’il est. Ses disques ont beau ne pas présenter un intérêt majeur, Airbourne reste une formation éminemment sympathique et, surtout, capable de mettre le feu sur scène !


Tracklist :

1. Breakin’ Outta Hell

2. Rivalry

3. Get Back Up

4. It's Never Too Loud for Me

5. Thin the Blood

6. I'm Going to Hell for This

7. Down on You

8. Never Been Rocked Like This

9. When I Drink I Go Crazy

10. Do Me Like You Do Yourself

11. It's All for Rock N' Roll



À ÉCOUTER EN PRIORITÉ : "Down on You", "Thin the Blood"

 
Chroniqué par : MASTEMA
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)