;






Date de sortie : 25/01/2012

Style : Death'n'roll

Pays : Suède


Note : 17/20
Avatar
“Black Waltz”

Faire rimer death metal et rock'n'roll ? Qui a dit que c'était impossible ?! Eh bien on va vous prouver le contraire, et pas plus tard que tout de suite ! Avatar, vous connaissez ? Non, pas ces grandes bestioles bleuâtres tirées de l'esprit pervers et torturé de James Cameron, Avatar le groupe suédois de death mélodique ! Parce que oui, il existe un groupe de metal qui s'appelle Avatar, et ce depuis douze ans maintenant ! Ses pères ont d'ailleurs, d'après leurs dires, tenté de revendre leur nom de domaine avatar.net à Hollywood pour faire un paquet de pognon, mais ça n'a pas fonctionné... Bref, cela n'a pas empêché cette formation de publier quatre albums en tout, et même si les gars ne sont pas très connus en dehors de leur patrie d'origine, on pourrait très bientôt entendre parler d'eux, et ce grâce à Black Waltz, la nouvelle galette made-in Göteborg qui verra ses copies distribuées aux Etats-Unis via eOne Music. Alors qu'Avatar s'était contenté jusque là de proposer un death metal mélodique certes intéressant mais sans réel intérêt novateur, Johannes Eckerström et ses accolytes ont décidé de changer complètement la donne, et donc de faire muter leur musique en un savant mélange de death metal et de rock'n'roll, ce qui en inquiètera probablement beaucoup d'entre-vous, à priori, et à juste titre, mais il faut parfois savoir garder l'esprit ouvert pour faire les découvertes qui s'imposent !

Première évidence à l'écoute de ce nouvel album d'Avatar : la production est vraiment très bonne ! On est loin des énormes sons à la Amon Amarth ou Dimmu Borgir, mais on prend rapidement plaisir en découvrant le son clair de la batterie, les guitares saturées comme il le faut sans être trop compact, pour garder le côté rock'n'roll de la plupart des riffs qui composent les onze morceaux de cet opus. « Let Us Die » ouvre le bal, on retrouve peu d'influences death metal dans ce titre plutôt groovy, mais la voix d'Eckerström attaque bien comme il faut, et on entre rapidement dans l'univers du groupe, facilement introduit à nous par le très beau visuel de la pochette, représentant une sorte de clown funeste à l'air ignoble. Avec « Torn Apart », on commence à comprendre où les Suédois ont voulu en venir avec ce nouvel album. Le groupe utilise à la fois ses guitares mélodiques et ses guitares tranchantes, sans oublier le chant arraché du frontman, pour doucement placer ses claques musicales sous la forme de morceaux plus lents, plus mélodiques que ce qu'ils ont proposé par le passé, mais dont la recette fonctionne à merveille si on aime ce genre de musique à la fois plus posée mais toujours dure. « Ready For The Ride » dévoile une batterie bien death, avec de la double-pédale à foison et un tempo plus élevé. Avatar nous emmène sur son manège post-apocalyptique avec talent, l'ambiance est prenante, et on en redemande. Même les passages plus calmes sont travaillés avec finesse, et apportent une atmosphère encore plus intéressantes à ce morceau. Arrive alors « In Napalm », probablement l'un des titres les plus intéressants du disque, dont le seul refrain vous restera dans la tête pour des heures ! « Burn ! Let Me Burn ! Let me cleanse my soul in napalm! », voilà ce que vous vous surprendrez certainement à chanter après une seule écoute de cette chanson ! Mais faites donc place au premier single, titre éponyme tiré de cette galette ! « Black Waltz », c'est d'abord un clip vidéo absolument génial, mettant en scène un manège où se cotoye ce fameux clown sinistre et d'autres personnages absolument délicieux, comme un magicien, sa perceuse et son préservatif ! A voir absolument ! Les purs fans de death metal n'aimeront peut-être pas le côte presque-commercial de ce morceau, mais ils auraient tord de ne pas lui laisser sa chance, car certains passages sont absolument jouissifs, et je le considèrerai personnellement comme une des chansons les mieux écrites que j'ai entendues depuis longtemps. Vous n'aurez encore entendu que cinq morceau à la fin de ce dernier, et il vous restera pourtant à prendre encore quelques vicieuses claques, comme le violent « Blod », un titre plus rapide et plus rentre-dedans que ses prédécesseurs, mais toujours aussi plaisant au niveau de l'ambiance, « Let It Burn » qu'on croirait presque sorti de l'imagination de Marilyn Manson dans la peau d'un réalisateur de western moderne, « Paint Me Red » qui pourrait faire facilement office de second single, tant ses riffs de guitares sont catchy dans le style et son chant entêtant, ou encore « Use Your Tongue », rien que pour le fait qu'Avatar ait réussi à composer un morceau de neuf minute et trente seconde avec des parties d'armonica !

Vous l'aurez rapidement compris, j'ai personnellement beaucoup aimé ce nouvel album d'Avatar, pour son côté « osé » à la limite du déplacé pour un groupe qui a eu l'habitude de proposer du death mélodique et technique à son public. C'est un album qui plaira à certains à tel point qu'il tournera souvent en boucle dans leur platine, et pas du tout à d'autres qui le trouveront trop « commercial » ou pas assez extrême... A vous de faire votre choix, mais ce qui est sûr, c'est que la qualité d'écriture et la production sont excellentes, et qu'Avatar a réussi avec beaucoup de talent son pari d'allier death metal et rock'n'roll, pour le plus grand plaisir de ceux qui, comme moi, aiment les défis musicaux et les idées nouvelles !

Tracklist :

01. Let Us Die
02. Torn Apart
03. Ready For The Ride
04. In Napalm
05. Black Waltz
06. Blod
07. Let It Burn
08. One Touch
09. Paint Me Red
10. Smells Like a Freakshow
11. Use Your Tongue

 
Chroniqué par : SPONGE
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)