;






Date de sortie : 13/05/2014

Style : Death'n'Roll

Pays : Suède


Note : 16/20
Avatar
“Hail The Apocalypse”

En 2012, les Suédois d'Avatar avaient opéré un tournant important dans leur carrière musicale. Proposant un death metal technique et mélodique depuis 2006 avec trois albums à leur actif, ceux-ci avaient pris une nouvelle direction plutôt osée en incorporant dans leurs morceaux des influences plus rocks mais aussi des ambiances plus expérimentales et parfois à la limite du festif. Leur quatrième opus intitulé Black Waltz n'avait peut-être pas fait l'unanimité auprès de leurs fans, mais avait certainement convaincu beaucoup d'entre-nous grâce à sa qualité de production et d'écriture et à son originalité. Cette année, le groupe revient déjà sur le devant de la scène avec un nouveau disque, Hail The Apocalypse, dont le design toujours aussi soigné donne clairement envie d'en savoir plus.

« Hail The Apocalypse » est le premier titre, éponyme, à ouvrir le bal pour cette nouvelle écoute, et l'on retrouve déjà le style de rythmiques auxquelles le groupe nous avait habitués sur la galette précédente. Le son est très bon, le riff principal emballant, les harmonies bien foutues, et la voix de Johannes Eckerström toujours aussi personnelle et percutante. On notera également l'excellent clip qu'Avatar vient de publier pour illustrer ce morceau, reprenant le style noir et blanc des films muets des années 1920 en y intégrante avec une grande intelligence son univers décalé. « What I Don't Know » est un morceau plus sautillant, aux sonorités tout droit sorties du cirque ambulant dont Avatar se considère désormais être un membre à part entière. On entre là totalement dans l'univers créé par le groupe depuis deux ans, et ce titre fonctionne à merveille si l'on prend la peine de se laisser emporter par le délire. Dans un style un peu plus extrême, « Death of Sound » reprendra les influences passées du groupe, avec des riffs plus techniques et une batterie plus chargée, alors que la voix du frontman jouera le rôle de liant avec les morceaux précédents. On appréciera la bonne mélodie sur les refrains, ainsi que les harmonies en général. Une chose est sûre : il faut que ces gars-là soient de très bons musiciens pour écrire de telles chansons, car même si celles-ci semblent parfois plus simples que les titres de leurs débuts, le sens de la mélodie et la force des morceaux sont loins d'être faciles à maîtriser. « Vultures Fly » ne sera pas sans rappeler certains titres de Rob Zombie, qui doit probablement faire partie des influences d'Avatar, ou tout du moins de son chanteur. Les couplets sont une nouvelle fois trépidants, alors que les refrains se font plus tendus et pesants, et on profitera un solo à deux guitares très intéressant dans le style. « Bloody Angel », quant à lui, est probablement un des titres les plus aboutis de l'album, avec plus de six minutes au compteur, des parties posées, d'autres plus soutenus, des ambiances cotonneuses et presque épiques. « Murder » fera plutôt dans le bourrin groovy, on aimera son refrain puissant et l'atmosphère à la Fantômas sur certains passages, un titre tout droit tiré d'un bon film d'horreur de série B. Si « Tsar Bomba » propose quelques très bons solos et un moment de pur metal, sa rythmique ne sera pas sans rappeler celle d'autres morceaux précédemment écoutés, et donnera une légère impression de réchauffé, un peu dommage à ce moment de la tracklist. Dans le genre 'cirquesque', « Puppet Show » mettra la barre très haut, avec un riff principal connu de toutes les oreilles mais remis au goût du jour par Avatar pour l'occasion, et l'occasion d'ajouter à cet album des sonorités de trompettes et d'accordéons, ce à quoi les fans de la première heure avides de death technique ne devaient probablement pas s'attendre... « Get In Line » fera moins sensation, dans un style plus rock'n'roll, avec pourtant un refrain pêchu mais pas assez de personnalité pour s'imposer au milieu des autres titres de la plaque. On aura droit à une pseudo-ballade rock avec « Something In The Way », un titre bien écrit mais pas forcément marquant. Le dernier morceau de ce disque, intitulé « Tower » sera beaucoup plus intéressant, sur un tempo lancinant, avec des voix hyper travaillées et des émotions nouvelles qui apportent vraiment quelque chose à l'album.

Vous l'aurez compris, Hail The Apocalypse est un bon album d'Avatar ! Toutefois, si la plupart des morceaux qui le composent sont à la hauteur de nos attentes, ceux qui composaient Black Waltz possédaient plus de personnalité que ceux-ci, et mettaient donc un peu la pression au groupe, qui même si il a relevé le défi haut la main, aurait peut-être pu faire encore mieux. On ne leur retirera pas leur mérite, mais on en attendra encore plus la prochaine fois. Les auditeurs ouverts d'esprit prendront clairement leur pied à l'écoute de ce nouveau disque, et les autres se consoleront avec les albums précédents, ou feront un effort ;-)

Tracklist :

01. Hail The Apocalypse
02. What I Don't Know
03. Death of Sound
04. Vultures Fly
05. Bloody Angel
06. Murderer
07. Tsar Bomba
08. Puppet Show
09. Get In Line
10. Something In The Way
11. Tower

 
Chroniqué par : SPONGE
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)