;






Date de sortie : 10/02/2015

Style : Modern Metalcore

Pays : Australie


Note : 16/20
Feed Her To The Sharks
“Fortitude”

Personnellement, je n'ai jamais caché le fait que j'étais déçu de la direction qu'avait prise le metalcore à l'heure actuelle, et que la floppée de jeunes groupes aux pantalons trop serrés et aux chorégraphies pourraves me sortait par l'anus... Toutefois, il arrive de temps en temps (rarement quand même) que l'on tombe sur un groupe qui nous surprenne agréablement, et ce fut clairement mon cas avec Feed Her To The Sharks ! La formation australienne récemment signée chez Victory Records proposera son nouvel album dans quelques jours, le troisième de sa discographie mais le premier sur un vrai label, les deux premiers ayant été autoproduits. Si vous aimez le metalcore, le vrai, celui d'As I Lay Dying ou des premiers Killswitch Engage, vous devriez apprécier ce disque.

Dès les premiers instants de "The World Is Yours", on comprendra qu'il ne s'agira pas ici d'imiter la poule une guitare entre les cuisses, mais bien de mettre une bonne grosse claque avec des riffs dodus et une voix arrachée du plus bel effet ! Après seulement dix secondes, Feed Her To The Sharks met la patate et nous emmène dans son monde fait de guitares rythmiques costaudes et de couches de clavier intéressantes, accompagnées de la voix d'Andrew Vanderzalm qui maîtrise à la fois le beuglage et la mélodie chantée, et c'est assez bon pour le souligner. Sur un tempo plus groovy, "Chasing Glory" se fera plus personnel mais tout aussi intense, le chant frôlera même parfois les influences black metal pour s'imposer encore une fois comme un élément essentiel de la musique du groupe. Difficile de ne pas avoir envie de se secouer la viande à l'écoute de "Burn The Traitor", un morceau des plus metal qui fait très TRÈS mal, tant dans sa construction que dans son exécution. On soulignera au passage la qualité de la batterie, chirurgicale administrée par Jan Benkwitz qui est notamment passé, il fut un temps, par le line-up de Belphegor ! Pas le temps de se reposer, puisque le groupe enchaîne sans ménagement aucun avec "Shadow of Myself", un titre qui confirmera la totale appartenance du groupe à une famille composée de groupes comme As I Lay Dying, August Burns Red, Suicide Silence, et autres fortes têtes du milieu. Tout est fait ici pour ne laisser aucun répit à l'auditeur, et ça fonctionne parfaitement. Et si vous en voulez encore un peu, vous vous enfilerez directement "Terrorist" qui sonne comme un AK-47 en mode automatique pendant presque quatre minutes. Les instruments sont parfaitement coordonnés, la section rythmique est assez monstrueuse, et le chant assure encore une fois un maximum. Dans un style un peu plus mélodique mais tout aussi pêchu, "Heart of Stone" jouera son rôle à merveille. Feed Her To The Sharks donne absolument tout, sur ce titre comme sur les précédents, ne laissant aucune place au doute, tout comme sur "Walking On Glass" d'ailleurs. "Fear of Failure" rentrera encore plus dans le lard (si si, c'est possible), sur un rythme thrashy du plus bel effet et grâce à quelques riffs de gratte vraiment percutants. "Faithless" pourrait bien quant à lui faire office de single, avec ses quelques mélodies catchy, mais la révélation du ou des prochain(s) single(s) ne se fera que lors de la publication d'un premier clip dans les quelques jours qui suivront la publication de cette chronique, je ne peux donc pas vous en dire plus pour le moment à ce sujet. Les Australiens nous en mettront ensuite deux dernières couches, histoire de finir en beauté, avec "Badass" qui porte vachement bien son nom... et ensuite "Let Go", plus mélodique et parfois presqu'atmosphérique, dont le choix n'est pas sans rappeler celui de Jesse Leach (Killswitch Engage) sur certains passages. br/>
Fortitude est un très bon album, à la fois old school et très moderne dans sa conception. Difficile de ne pas apprécier ces onze titres lorsqu'on est un adorateur du vrai metalcore "à l'ancienne", et encore plus lorsque celui-ci est parfaitement mêlé à des sonorités plus modernes mais intéressantes. Feed Her To The Sharks devrait se faire une place de choix au sein de la communauté internationale grâce à ce disque vraiment réussi, qui ne laisse pas une seule seconde à ses auditeurs. Je pense qu'il sera d'ailleurs très intéressant de voir ce groupe en live si ils viennent jusque chez nous, ne serait-ce que pour la débauche d'énergie qu'il propose déjà en studio. Je prends !

Tracklist :

01. The World Is Yours
02. Chasing Glory
03. Burn The Traitor
04. Shadow of Myself
05. Terrorist
06. Heart of Stone
07. Walking On Glass
08. Fear of Failure
09. Faithless
10. Badass
11. Let Go

 
Chroniqué par : SPONGE
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)