;






Date de sortie : 21/08/2015

Style : Heavy Metal/Rock

Pays : Suède


Note : 17/20
Ghost
“Meliora”

Voici le retour tant attendu du phénomène qui secoue le monde du Metal depuis quelques années : Ghost. A moins que vous ne sortiez d’hibernation, vous avez sûrement entendu parler de ce groupe au succès grandissant. En effet, Ghost peut se targuer d’être non seulement sur un label qui met le paquet au niveau promotion et merchandising mais aussi de jouir d’une fan base qui ne fait que s’élargir. Papa Emeritus III et ses goules nous reviennent avec Meliora, leur troisième album. Le succès sera-t-il au rendez-vous ? Très probablement. La qualité le sera-t-elle aussi ? C’est à voir en s’y plongeant directement.

Ce qui n’étonnera personne, c’est que Meliora poursuit son chemin là où Infestissumam l’avait laissé : une musique heavy aux sonorités 70’s qui côtoie des mélodies pop toujours aussi accrocheuses, un côté doux et chaleureux mélangé à des ambiances obscures. Cependant, Meliora se montre plus lourd et profond que son grand frère, grâce à un travail de composition plus poussé. C’est à coups de riffs, d’accroches vocales et de mélodies tubesques que Ghost propage la sainte parole. Parmi ces futurs hits, on retrouve « Spirit » qui ouvre le bal avec des claviers fantomatiques, des guitares heavy et un chant reconnaissable entre mille. Mais aussi le fantastique « From The Pinnacle to The Pit » où basse bien grasse, mélodies obscures de guitares et refrain terriblement enivrant agrémenté de choeurs se rencontrent pour former une chanson prenante. Des ambiances bien lourdes et des passages pop, on en retrouvera également avec notamment « Cirice », l’occulte « Mummy Dust » parsemé de claviers sentant bon les années 70. Ecoutez donc Papa Emeritus III fredonner ses « my mummy dust » menaçants et pourtant si addictifs, renforcés par quelques notes de piano. C’est tout simplement jouissif. Le groupe joue également la carte de la ballade avec « He Is ». Passage obligé lorsqu’on atteint une telle popularité diront certains, « He Is » n’est pas pour autant dénué d’intérêt. Celui-ci est tellement lumineux et plein d’espoir qu’il en fait oublier que c’est le Diable qui est loué. Si « He Is » ne vous fait pas adorer Satan, je n’y comprends plus rien ! Ghost tente le coup d’explorer la musique dite classique en terminant par « Deus In Absentia » à la rythmique dansante. C’est sur les dernières minutes de ce morceau qu’une chorale de musique classique (une piste pour le prochain album ?) ponctue la fin de l’album, nous rappelant que Ghost est aussi une cathédrale de musique avec son propre Pape et ses fidèles.

Sur l’ensemble de l’album, les six compères prouvent encore une fois qu’ils ont le sens de la mélodie. Il y a toujours dans les différents morceaux qui composent Meliora ce petit truc, ce petit gimmick qui restera encré dans un coin de votre tête. Les claviers sont, quant à eux, beaucoup plus assumés que sur les deux premiers albums. Ils sont plus mis en avant et se détachent de temps à autres des rythmiques pour prendre le rôle de lead au même titre que les guitares (« Cirice », « Absolution », « Deus In Absentia »). Les sons utilisés sont variés : nappes de synthé, orgue et piano sont de la partie. Papa Emeritus est toujours d’une grande classe et très à l’aise lorsqu’il s’agit de chanter le Malin de la plus douce des façons. Sa voix est dotée d’une bienfaisance si pure qu’il devient difficile de résister à son appel à le rejoindre. Si l’album s’écoute facilement d’une traite, Ghost aurait pu cependant s’abstenir d’inclure deux interludes (« Spöksonat » et « Devil Church ») qui n’apportent rien à l’album. Le titre « Majesty » n’était pas indispensable non plus car il est un cran en dessous des autres compos malgré son intro où un riff type AC/DC rencontre un orgue façon Deep Purple.

Meliora porte bien son nom tant il est une franche réussite, sur le plan artistique et commercial. Plus abouti qu’Infestissumam qui comportait quelques morceaux en deçà, il monte le niveau d’un groupe qui s’est aujourd’hui installé au top de la scène Metal et ne compte pas redescendre de sitôt. Si vous étiez déjà fan du groupe, cet album ne pourra que vous réjouir. Par contre, si Ghost vous donnait déjà des boutons, Meliora ne vous fera pas changer d’avis, aussi bon qu’il soit. Ghost pourrait-il devenir la référence de ces prochaines années ? Avec des albums de cette trempe, c’est bien parti.

Tracklist :

1. Spirit

2. From the Pinnacle to The Pit

3. Cirice

4. Spöksonat

5. He Is

6. Mummy Dust

7. Majesty

8. Devil Church

9. Absolution

10. Deus in Absentia


 
Chroniqué par : PROPHET
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)