;






Date de sortie : 01/09/2014

Style : Hard Rock

Pays : Etats-Unis


Note : 16/20
Godsmack
“1000 HP”

Depuis sa création à Boston en 1995, Godsmack est devenu un groupe qui compte outre-Atlantique. C’est véritablement en 2000 que le groupe est passé du statut de groupe prometteur de la scène locale à celui d’étoile montante de la scène (hard) rock US grâce au single « Awake » tiré de l’album du même nom. Associé à ses débuts à la vague néo-metal, Godsmack s’en est progressivement éloigné. En 2002, le groupe compose un morceau pour la BO du film The Scorpion King. « I Stand Alone » est un carton et leur 3ème album The Faceless se retrouve en tête des ventes. Encore mieux, il leur ouvre les portes pour une tournée internationale en première partie de Metallica. C’est aussi à cette époque que Shannon Larkin (Ugly Kid Joe, ex-Wrathcild America, ex-Amen) rejoint Godsmack à la batterie.

Quelques années plus tard, Sully Erna (chant, guitare rythmique), Tony Rombola (lead guitare), Robbie Merrill (basse) et Shannon Larkin sont de retour avec un 6ème album de fort bonne facture. 1000HP conforte Godsmack dans son style à la croisée des genres. Pas vraiment metal, héritier du grunge, certainement bien rock ou, comme on dit maintenant, à tendance stoner, soit du bon gros hard rock pour être concis. Je rajouterais en plus : made in US. Car en Europe, il me semble que Godsmack ne rencontre pas tout à fait le même succès. Ce nouvel album pourrait changer la donne car il contient quelques morceaux bien foutus qui devraient plaire au plus grand nombre. Les fans d’Alice In Chains, de Nirvana, Disturbed ou Metallica y trouveront leur compte. On a beaucoup comparé Godsmack aux 4 Horsemen car la voix de Sully Erna est vraiment très similaire à celle de James Hetfield. Cela m’avait vraiment frappé lorsque je les ai découverts avec l’album Awake. Si cela a pu créer la confusion au début, aujourd’hui, le chant d’Erna n’est plus vraiment comparable à celui d’Hetfield (on retrouve quand même des intonations semblables dans le refrain de « Something Different »). Je dirais même que Sully chante mieux que James (et toc !) mais surtout qu’avec le temps Godsmack assume totalement son côté rock, non-métal.

C’est particulièrement vrai avec le morceau éponyme (et autobiographique) qui déroule un gros rock ‘n roll couillu, limite stoner. Cette musique est en phase avec la pochette et le titre de l’album (1000HP = One Thousand Horsepower signifiant 1000 chevaux en français). Tel un bolide lancé à toute allure, Godsmack se la joue bad boy fondeur de bitume. « FML » est le premier morceau qui se dégage de cet album grâce à sa superbe mélodie à la guitare. On est bien dans la zone hard rock mais le metal n’est jamais loin car il y a de la puissance et des réflexes bien heavy. Et surtout, ça balance grave. Avec à nouveau une belle mélodie, « Something Different » fait encore plus fort avec son refrain hyper mémorable. L’intervention du violoncelle au milieu rajoute de l’émotion pour un superbe résultat.

« Generation Day » reprend là où Godsmack a commencé c’est-à-dire dans un néo-métal, relativement soft mais très typé années 90. A la différence que Sully Erna chante mieux qu’avant (le refrain). Avec un « What’s Next » bien efficace et plus direct dans la façon d’attaquer les cordes, on ne peut plus douter que ces gars ont leurs racines dans le metal. « Locked & Loaded » est couillu comme il faut avec des soli et du swing. Comme « I Don't Belong », c’est sans prétention mais bien foutu. Ils se sont vraiment appliqués lors de la composition de cet album. D’ailleurs, tous les membres ont contribué à son écriture et c’est sans doute ce qui explique son côté assez varié et inclassable.

« Livin’ In The Gray » me paraît plus anodin sauf peut-être le chant qui me rappelle Robb Flynn quand il "chante". Les effets sur les guitares y sont nuls ! « Nothing Comes Easy » tient aussi la route. Malgré quelques creux, il reste quelques paysages sonores à apprécier (la batterie de Larkin par exemple). Le final « Turning To Stone », une sorte de balade stoner dans la veine des desert sessions chères à Josh Homme, n’est pas le morceau que je retiendrais mais semble convenir pour terminer le périple en fumant un stick autour d’un feu ou face à la mer.

Malgré que l’intérêt s’étiole un peu au fil que 1000HP défile, cet album est à mon sens le plus attachant de leur discographie. Il n’y a rien à redire sur le son : limpide, énergique, mélodique, c’est du travail soigné. Moins radiophonique que Queens Of The Stone Age ou Foo Fighters mais quand même plus que Metallica, il y a une place pour Godsmack au milieu de tout ça car ils n’en font pas trop. Avec une certaine sobriété, Godsmack revient aux fondamentaux du rock metal : essayer de faire des bonnes chansons qui dégagent quelque chose plutôt qu’une musique aseptisée ou surproduite cultivant soit l’ennui soit le buzz. Bref, un album très sympa à écouter.

Tracklist :

1. 1000hp
2. FML
3. Something Different
4. What’s Next
5. Generation Day
6. Locked & Loaded
7. Livin’ In The Gray
8. I Don't Belong
9. Nothing Comes Easy
10. Turning To Stone

 


 
Chroniqué par : VANARKH
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)