;






Date de sortie : 15/03/2016

Style : Rap Metal

Pays : Etats-Unis


Note : 14/20
Insolence
“Rise of the Fallen (EP)”

C’est tout à fait par hasard que je suis tombé sur l’EP Rise of the Fallen de ce groupe appelé Insolence. Un patronyme significatif, un point levé sur le dessin de couverture et une description de genre « rap metal » ont suffit à susciter mon intérêt. Je pensais avoir affaire à un jeune groupe faisant partie de ce qu’on pourrait considérer comme la petite vague de résurgence du néo-métal. Pas du tout. Après quelques recherches sur le net, il semble que cet EP soit le fait du groupe Insolence originaire de San José, California et qui existe depuis 1995. Pour être honnête, je n’en avais jamais entendu parler. Ils semblent pourtant avoir sorti pas moins de 9 albums jusqu’à leur séparation en 2010, dont deux (Revolution (2001) et Stand Strong (2003)) sont sortis sur des majors (Maverick Records et Warner Bros., respectivement). Reformé en 2014, le sextet n’en reste pas moins ultra confidentiel. A tel point que le doute m’étreint encore au moment d’écrire ses lignes sur la nature et l’identité exacte des auteurs de ce Rise of the Fallen. Leur page facebook ne mentionne pas cet EP mais celui-ci figure sur la page de l’obscur label qui l’a sorti. Comme ce label est basé à San José et réfère aux anciens albums du groupe, on peut logiquement relier l’un et l’autre. A l’heure de la surabondance d’information, c’est tout de même étonnant de ne rien trouver sur cet EP ni sur le groupe. Pas même une chronique à dénicher sur le web. Mystère.

Pourtant, la musique de Rise of the Fallen est bien réelle et digne d’intérêt. Du moins pour ceux qui ont été bercé au néo-métal et au rap métal. En quelques secondes, l’intro « Pop It Off » pose les bases et va mettre d’accord tous les fans de Limp Bizkit avec quand même plus de rage et moins de puérilité dans la voix. « Rudeboy Down » inscrit clairement Insolence dans la plus pure tradition du néo-métal des années 90. La guitare est accordées super bas, le chant est à la fois bien rappé pendant le couplet et chanté pendant le refrain. Pour comparer, cela me fait penser à la fois à Cypress Hill et à Pleymo.

« Emergency » déroule un riff familier et une rythmique digne de Soulfly, un phrasé rappé mais davantage de lourdeur et d’agressivité que du Limp Bizkit commercial. « Rise of the Fallen » tend plus vers la fusion, le rap rock d’un Crazy Town voire même le reggae. Ce morceau tire son épingle du jeu grâce à un refrain chanté, très mélodique et enlevé qui fonctionne à mort. La très sommaire page Wikipédia du groupe (pas d’infos sur le facebook et aucune autre page officielle, vous l’aurez compris) mentionne deux chanteurs  dans Insolence (Mark Herman et Billy "Mecha 1" Rosenthal). En effet, ils ne sont pas trop de deux pour assurer des vocaux à la fois rappés, mélodiques et gueulés. Cet aspect aide vraiment à l’efficacité de « Fearless » et de « World of Pain ». Les voix sont mixées fort en avant et la guitare de Joey Ruiz est vraiment lourde. Avec les sons tirés des platines de Chris "Ichy" Larson comme autre gros atout, Insolence parvient à proposer 5 titres variés et parfaitement crédibles.

Pour ne pas chroniquer idiot, j’ai quand même écouté rapidement quelques-uns de leurs anciens morceaux. Conclusion : Rise of the Fallen est dans la continuité de ce qu’ils ont déjà fait mais j’ai noté sur certains albums passés une très nette tendance raga/reggae dans un des deux chants. Et là, la filiation d’Insolence avec Skindred, groupe britannique né des cendres de Dub War, est évidente. Quoiqu’il en soit, ce petit EP en forme de revival qui ne sonne ni réchauffé ni ridicule m’a donné envie d’en savoir davantage sur ce groupe, découvrir un album complet, dûment distribué et promu, mais aussi d’aller réécouter des trucs bien typés 90’s. 

Tracklist :

1. Pop It Off (Intro)
2. Rudeboy Down
3. Emergency
4. Rise of the Fallen
5. Fearless
6. World of Pain


 
Chroniqué par : VANARKH
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)