;






Date de sortie : 13/05/2014

Style : Thrash/Black Metal

Pays : Italie


Note : 14/20
Necrodeath
“The 7 Deadly Sins”

Necrodeath fait partie de cette catégorie de combos inoxydables sur lesquels on retombe toujours, même lorsqu’on ne s’y est plus intéressé depuis cinq ou dix ans. N’ayant jamais accédé à la « notoriété », le combo italien n'en poursuit pas moins inlassablement sa route et, rien que pour cela, il mérite bien un coup de chapeau. D’autant plus que, comme le prouve ce onzième (!) opus, le groupe possède des atouts qui le placent au-dessus de la moyenne des productions du genre ! Car contrairement à ce que son attachement à l’old school ainsi que son statut d’éternel underdog peuvent faire craindre, le groupe en a davantage sous le coude qu’un bourrinage des familles. Combo estampillé « black/thrash », avouons que, plus encore que par le passé, c’est davantage le côté thrash que Necrodeath met en valeur, s’appuyant avec constance sur des riffs bien sentis (« Sloth », « Lust »). La nuance, l’attention à l’efficacité et aux mélodies sombres, ainsi que les influences très traditionnelles éloignent assurément les Italiens de groupes comme Aura Noir ou Immortal, par exemple. Le côté « sale » est, quant à lui, assuré par le chant au vitriol de Flegias et par une attraction musicale pour les ambiances viles, même si, dans ce domaine, le groupe n’est guère amateur d’effets de manche, préférant une agressivité générale aux artifices.

Si les Transalpins aiment à balancer de temps en temps un titre très nerveux (« Envy » ou le primitif « Graveyard of the Innocents », pour le coup assez proche d'Aura Noir), ce n’est pas ce qui domine sur ce disque qui choisit comme fil rouge les sept péchés capitaux. Certes, Necrodeath ne réinvente pas la roue, mais il sait composer un morceau ! J’en veux pour preuve « Gluttony », « Pride » et autres « Lust », qui bénéficient tous de belles variations, d'une présence régulière du mid-tempoainsi que d’un bon travail mélodique venant agrémenter des compositions intéressantes qui, à l’exception d’un chant rugueux qui ne plaira pas à tout le monde, souffrent de peu de faiblesses. Tentant des choses différentes, le groupe aime aussi tromper les attentes, comme sur « Greed », qui débute par une section très « slayerienne » avant d’être joliment enrichi par une recherche mélodique et des atmosphères bigarrées. « Wrath » déjoue lui aussi rapidement le labourage bête et méchant dans lequel on l'avait presque cantonné, il y a toujours du travail, de la variété et… de la qualité dans ces compositions.

Sur ce disque inspiré, le risque de juger ce groupe trop vite est bien réel. Si on demeure à la surface ou qu’on se fie à l’un ou l’autre morceau non représentatif de l’ensemble, on aura tôt fait de balancer ce disque parmi les productions moyennes de thrash/black. En réalité et malgré un style très traditionnel, The 7 Deadly Sins voit évoluer un groupe maîtrisant bien son sujet et ne manquant ni d’imagination ni de finesse. Déployant son style de facture « classique », dans le sens noble du terme, il ne donne jamais l’impression de jeter en pâture un simple assemblage de (bons) riffs, accordant au contraire beaucoup d’attention à la qualité d’écriture. Pas l’album de l’année mais un achat recommandé aux amateurs du style, et une occasion de sortir ce combo de l’ombre dans laquelle il évolue habituellement. Comme quoi, il y a des seconds couteaux qui ont de la gueule.
 
 
 
Tracklist :
 
1. Sloth
2. Lust
3. Envy
4. Pride
5. Wrath
6. Gluttony
7. Greed
8. Thanatoid
9. Graveyard of the Innocents 

 
Chroniqué par : MASTEMA
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)