;






Date de sortie : 17/07/2009

Style : Black Metal

Pays : Suède


Note : 17/20
Valkyrja
“The Invocation of Demise (réédition)”

Jusqu’à maintenant totalement inconnu, Valkyrja devrait pouvoir bénéficier d’une bien plus grande exposition grâce à sa récente signature sur Metal Blade, qui a d’emblée décidé de rééditer le premier album des Suédois, sorti il y a deux ans. Et bien lui en a pris, car The Invocation of Demise est une excellente découverte qui nous rend très impatient pour la suite ! Sans réinventer quoi que ce soit, Valkyrja parvient malgré tout à trouver sa niche dans un genre relativement surpeuplé. On peut considérer le groupe comme un croisement entre deux de ses compatriotes, qui figurent à mon avis parmi ses influences avouées ou non : Marduk et Watain. Le premier pour le côté par moments très rentre-dedans (ce n’est pas à J. Wallgren qu’on apprendra ce qu’est un blast-beat) et furieux, le second pour le côté plus vicieux (mais avec moins d'innovation). Le chanteur A.L. possède même une voix fort proche d’Erik Danielsson de Watain, ce qui en l’occurrence est une bonne chose car ce timbre graveleux, lointain héritage du regretté Dead (Mayhem), est très convaincant et sied parfaitement à la musique.

On pourrait avoir une mauvaise opinion de ce groupe à l’écoute du début de The Invocation of Demise, qui mise sur un bastonnage en bonne et due forme : loin d’être mauvais mais déjà entendu mille fois. Que les impatients s’accrochent juste un petit peu, car Valkyrja maîtrise tout à fait son sujet et saura préserver notre intérêt tout au long de ce disque. Dès l’excellent  « Plague Death », les Scandinaves changent quelque peu la donne grâce à une mélodie vicieuse du meilleur effet et un break acoustique qui, quoique téléphoné, reste jouissif. « The Vigil », quant à lui, est un titre mid-tempo bien senti, où la voix « necro » de A.L. joue les maîtres d’orchestre. Il y a encore « Sinister Obsession », qui fait partie de ces 2-3 titres épiques qu’on retrouve sur l’album, nouvelle occasion pour Valkyrja de démontrer son talent. Ce ne sont que des exemples car globalement, la formation de Stockholm nous propose neuf morceaux sans réel déchet : les mélodies sont particulièrement bien composées, l’ambiance reste funeste quel que soit le tempo, et les assauts de brutalité font à chaque fois un bien fou.

Je le répète, avec ce disque Valkyrja ne révolutionne pas un genre, c’est évident, mais voilà bien une occasion où il convient de se dire : « pas besoin de révolution ». Car s’il est important de louer les formations qui empruntent de nouvelles voies, il serait stupidement élitiste d’en snober d’autres comme Valkyrja, qui nous propose des compositions maîtrisées qui nous font tout simplement prendre notre pied ! Classique, mais efficace ! Si les Suédois pouvaient freiner un rien (mais alors vraiment un rien) leur tendance au blast-beat à l’avenir, ils ne me charmeront que davantage…

 

Tracklist :

1. Origin Reversed !
2. As Everything Rupture
3. Plague Death
4. The Vigil (Edit)
5. Twilight Revelation
6. On Stillborn Wings
7. Sinister Obsession (Edit)
8. Purification and Demise
9. Frostland (Edit)


 
Chroniqué par : MASTEMA
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)