;






Date de sortie : 27/06/2014

Style : Folk/Extrême Progressif

Pays : Suède


Note : 16/20
Vintersorg
“Naturbål”

Fidèle à ses habitudes, Vintersorg (le musicien) n’a pas perdu de temps pour composer ce nouvel album (depuis 1998, il a publié pas moins de neuf disques !). Fort heureusement, cette boulimie de travail s’accompagne d’une créativité presque miraculeuse – d’autant que l’homme évolue également au sein de Borknagar, pas vraiment du genre chômeur non plus. Naturbål vient confirmer tout le bien qu’on pense depuis longtemps de cet artiste passionné et perfectionniste. Après un Orkan (2012) penchant plus franchement du côté folk, Naturbål revient à un style plus proche de Jordpuls (2011), mais en y gagnant encore en accessibilité et en qualité d’écriture. A ce titre, « En blixt från klar himmel » prouve que Vintersorg embrasse l’accroche sans gêne aucune, avec ses « oh-oh-oh-oh » simples et efficaces qui font suite à une entrée en matière black metal et s'intègrent à un travail mélodique fantastique. Le mariage des styles au sein d’un même titre est très abouti, comme le prouve l’inaugural « Ur aska och sot », qui passe d’une intro folk à 100% à une section BM old school, avant un refrain particulièrement efficace. Le chant passant du clair au crié de Vintersorg est épaulé ici par la présence charmante de la chanteuse Helene Sofia Lidman. Bref, le Suédois tente, ose, se fait plaisir en brassant tout ce qu’il aime, et il le fait avec le talent qu’on lui connaît. Répétons d’ailleurs pour ceux qui ne connaissent pas bien le bonhomme que ce groupe est essentiellement « son » projet, même s’il est comme d’habitude accompagné de Mattias Marklund aux guitares. Vintersorg s’occupe de presque tout, y compris de la programmation de la batterie, travail remarquable s’il en est, tant le son et le jeu sonnent naturels.

On le sait, Vintersorg aime particulièrement le folk, qui est par conséquent encore très présent sur ce disque (« Överallt och ingenstans », avec un nouveau refrain rudement bien fichu, ou « Natten visste vad skymningen såg », aux claviers quelque peu ringards). Les meilleurs moments surgissent toutefois lorsque Vintersorg n’a pas envie de choisir entre plusieurs envies et les mélange donc dans une harmonie parfois surprenante mais toujours redoutable. Il réussit, par exemple, l’exploit de s’approprier totalement la tradition scandinave sur « Lågornas rov » tout en lui greffant son héritage musical personnel, le metal extrême, et ces transitions de parties agressives avec riffs menaçants à des mélodies gaies et entraînantes fonctionne formidablement bien ! Cet usage « libre » du folk est vraiment une des qualités essentielles du Suédois, car il lui permet d’éviter le ridicule dans lequel tombent régulièrement les formations dites « folk metal » en donnant à ces sonorités de l’ampleur – notamment via des claviers et des orchestrations bien pensées – et une richesse mélodique. D’ailleurs, la mélodie n’est-elle pas ce qui intéresse avant tout cet artiste, finalement (« Natten visste vad skymningen såg », ou le bucolique « Rymdens brinnande öar », sur lequel une autre chanteuse, Frida Eurenius, est invitée).

Il est fort à parier que Naturbål plaise énormément aux fans de Vintersorg, et son côté plus direct et efficace peut même attirer à lui bien des curieux. Pour ma part, mon seul regret concernant ce disque épatant est sa fin moins marquante. Trois titres qui manquent de ce petit plus, qui sont parfois un peu laborieux et où les mélodies vocales ne sont pas toujours aussi heureuses. Serait-ce la rançon de la gloire, un disque où coexistent plusieurs styles souffrant forcément d’un équilibre précaire ? Ou peut-être une certaine lassitude naturelle s’installe-t-elle en fin de parcours, l’album demeurant, malgré ses qualités, dense et pas facile à digérer ? Compte tenu de cette dernière remarque, proposer un album plus concis (Naturbål s’étend sur près d’une heure) serait sans doute une bonne initiative pour l’avenir.
 
 
 
Tracklist :
 
1. Ur aska och sot
2. Överallt och ingenstans
3. En blixt från klar himmel
4. Lågornas rov
5. Rymdens brinnande öar
6. Natten visste vad skymningen såg
7. Elddraken
8. Urdarmåne
9. Själ i flamma

 
Chroniqué par : MASTEMA
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)