;






Date de sortie : 10/11/2008

Style : Black Rock Avant-gardiste

Pays : Norvège


Note : 18/20
Virus
“The Black Flux”

Attention : OVNI ! Virus, voilà encore un groupe norvégien qui n’a pas froid aux yeux ! Nous assistons actuellement à une formidable mutation avant-gardiste du black metal norvégien (et mondial), placée sous le signe du métissage et surtout de l’originalité. Car un disque comme The Black Flux, ça n’avait pas encore fait ! Ce groupe relativement inconnu est né en 2000 et est mené de front par un personnage célèbre de la scène black norvégienne : Czral, alias Carl-Michael Eide, qui a bossé avec Dødheimsgard, Ulver, Satyricon ou bien sûr Aura Noir, rien que ça ! Czral a dû prendre goût à la voie avant-gardiste dans laquelle s’est engagée DHG, puisqu’il décida de fonder son propre projet. Je dois bien avouer ne pas connaître le premier essai du groupe, Carheart (2003), mais cela ne saurait tarder tant le nouvel album de Virus m’a surpris et marqué !

The Black Flux ne peut pas réellement être considéré comme du black metal mais plutôt comme du black rock. Si on n’y décèle pas de blast-beats ou de voix criées, il est en effet évident que l’album possède une base, un esprit black metal très recaonnaissable. Dans cet album, essentiellement caractérisé par l’usage des dissonances (maîtrisées avec brio) et des voix claires évoluant dans un registre mi-chanté mi-déclamé (on songe à DHG et Ulver, bien sûr, mais aussi à Arcturus, par exemple), la plus grande réussite de Czral et son acolyte Esso (batterie) est toutefois d'avoir su instiller un groove, un côté entraînant dans un assemblage d’éléments pourtant diamétralement opposés à cet usage ! Ecoutez pour vous en convaincre « Archives », premier morceau que j’aie entendu à ce jour qui utilise des notes dissonantes comme riff principal et dans un esprit presque "rock 'n roll" ! Détonant !

Chaque chanson est une vraie petite pépite, une curiosité : jamais complexe dans sa structure mais brillamment imaginée, elle ne cesse de surprendre l’auditeur hébété. Le chant un rien décalé de Czral contribue encore à cette atmosphère parfaitement indescriptible que parvient à créer The Black Flux, qui s’impose ainsi comme un vrai exercice de style. Virus, comme d’autres, redéfinit (ou confirme?) le black metal comme un art qui ne cesse de se renouveler, qui nous prend au dépourvu de façon renouvelée tout en parvenant, Dieu sait comment, à maintenir une base identifiable entre mille. Un vrai vent de fraîcheur que ce The Black Flux, que je recommande vivement à tous les curieux.

 

Tracklist :

1. Stalkers of the Drift
2. As Virulent As You
3. Archives
4. The Black Flux
5. Intermission: Ocean Highway
6. Inward Bound
7. Lost Peacocks
8. Shame Eclipse
9. Strange Calm


 
Chroniqué par : MASTEMA
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)