Une dixième tuerie

Read the English version
Partagez cette interview sur Facebook

"Une dixième tuerie"

Entretien avec Olavi Mikkonen (Guitare)
Interview, traduction et édition par SPONGE

20 ans de carrière, 10 albums... que dire de plus ? Si ce n'est qu'en quelques albums cultes, Amon Amarth est devenue une véritable machine de guerre que plus rien n'arrête ! En enchaînant Twilight Of The Thunder God (2008), Surtur Rising (2011) et Deceiver of The Gods (2013) en seulement cinq ans, les Scandinaves se sont fait une place de choix sur la scène metal internationale avec leur metal d'inspiration viking qu'aucun autre groupe n'est encore arrivé à égaler jusqu'à aujourd'hui. On était en droit de se demander si les Suédois allaient réussir à faire encore aussi bien cette année, mais il faut bien dire que Jomsviking, le nouveau né nordique, est une nouvelle tuerie, une de plus dans leur discographie déjà bien fournie, avec cette fois-ci un vrai concept en arrière-plan. Le guitariste Olavi Mikkonen a accepté de répondre à nos questions à propos de ce nouvel arrivage de morceaux, et nous dévoile également quelques informations sur les shows à venir !

Sponge (Rock'N'Balls) : Hello Olavi ! Tout d'abord, comment te sens-tu avant la sortie du dixième album d'Amon Amarth ? Le chemin a été long depuis 1992 !

Olavi Mikkonen : C'est génial, j'ai eu un peu de temps pour faire décanter cet album depuis qu'il est terminé, et honnêtement je pense que ce nouveau disque fait partie des meilleurs qu'on ait faits. Effectivement, le chemin fut long, mais tu sais... pour rien au monde je n'aurais voulu qu'il en soit autrement. Nous avons un lien fort au sein du groupe, et nous sommes tous toujours aussi excités qu'il y a vingt ans, donc tout va bien !

S : Le groupe va donc publier Jomsviking, votre premier concept album, basé sur une légende nordique du 12ème siècle. Peux-tu nous en dire plus à ce propos, et sur la façon dont vous avez pensé ce concept ?

Olavi : Les Jomsvikings étaient des mercenaires, une sorte de guerriers d'élite, et notre histoire est basée sur ce jeune homme qui les rejoint. Johan a écrit un scénario de film complet que nous avons découpé en plusieurs parties et transformé en chansons. Je crois que nous étions tous très enthousiastes à propos de cette histoire, et vu que Johan avait écrit vraiment beaucoup de matière, nous savions que nous pouvions en faire un album.

S : Vous avez une nouvelle fois choisi de travailler avec Andy Sneap à la production. Pourquoi pensez-vous qu'il était le meilleur choix possible ?

Olavi : Tout d'abord, il est incroyable lorsqu'il s'agit de régler des sons, qu'il s'agisse de guitare ou de batterie, tout sonne terriblement bien avec lui. Il est aussi très relax, tous les enregistrements se déroulent dans une ambiance très cool, et nous avons pris beaucoup de plaisir à travailler à nouveau avec lui. Son studio se situe un peu au milieu de nulle part, ce qui nous a aussi aidé à nous concentrer pendant l'enregistrement.

S : L'année dernière, votre batteur Fredrik Andersson a quitté le groupe, mais vous ne l'avez pas remplacé officiellement pour entrer en studio, vous avez choisi d'engager un batteur de session. Le groupe a-t-il un nouveau batteur permanent maintenant ? Que peux-tu nous dire à ce propos ?

Olavi : Nous voulions enregistrer cet album avec quelqu'un que nous connaissions. Tobias [note: Gustafsson, ex-Vomitory, Cut Up, qui a enregistré l'album en studio] n'est pas seulement un batteur incroyable, il est aussi très relax et c'est un chouette gars à cotoyer. Pour l'instant, nous avons un batteur qui jouera avec nous sur les prochainees dates, et qui est aussi fantastique, mais nous préférons attendre et voir comment tout cela se déroule avec de faire une quelconque annonce officielle et permanente.

S : Puisque Jomsviking est un concept album, avez-vous travailler différemment pour composer ces chansons ? Était-ce difficile de suivre la ligne du temps de cette histoire ?

Olavi : Nous avons tous considéré ce processus comme si nous créions un film plutôt qu'un album. C'était un sentiment plus cinématographique, et nous avons dû réfléchir beaucoup plus que pour nos disques précédents. Je pense que c'est l'album sur lequel nous avons le plus travailler ensemble comme une vraie équipe, nous devions vraiment tout planifier et en quelque sorte réunir les pièces d'un grand puzzle. En tant que compositeur, c'était beaucoup plus stimulant comparé aux opus précédents, mais en même temps très amusant aussi.


« Je pense que c'est l'album sur lequel nous avons le plus travailler ensemble comme une vraie équipe, nous devions vraiment tout planifier et en quelque sorte réunir les pièces d'un grand puzzle. » (Olavi Mikkonen)

S : Contrairement à la plupart de vos albums précédents, celui-ci n'est pas seulement lourd et brutal, il est aussi très dynamique. Était-ce une nécessité par rapport à l'histoire ?

Olavi : Nous avons toujours voulu faire ce genre d'album très dynamique avec une grande variété de chansons. Je ne crois pas que nous y avons pensé plus cette fois-ci, peut-être nous sommes-nous simplement amélioré en tant que compositeurs ? Nous avons clairement ajouté plus de passages épiques dans certaines chansons pour créer cette sensation cinématographique. Ce que nous avons fait différemment, c'est faire mieux ressortir la plupart des mélodies de guitares, nous les avons jouées dans des gammes plus aigues pour qu'elles ne soient pas fondues dans un tout, comme par exemple sur le refrain de “At Dawn's First Light”. Nous avons toujours été un groupe mélodique, mais cette fois-ci nous voulions que ça ressorte encore plus.

S : Des morceaux comme « Wanderer », « One Thousand Burning Arrows » ou encore « Back On Northern Shores » sont vraiment intéressants lorsqu'on les insère dans votre catalogue, car les tempos et les atmosphères sont plus ambiantes. Est-ce nouveau et rafraîchissant pour vous de jouer des morceaux comme ceux-là ?

Olavi : Définitivement, ils font partie des morceaux les plus épiques que nous ayons jamais écrits, et nous sommes très impatients de les jouer en live !

S : « Raise Your Horns » est justement la chanson de cet album qui est la plus intéressante pour le live ! On imagine déjà vos fans crier avec vous sur cet hymne ! Peux-tu nous parler de ce morceau ?

Olavi : En gros, ce morceau parle de boire en l'honneur des amis et ennemis disparus. Nous avions déjà ces riffs depuis un moment, mais nous n'étions jamais parvenu à les arranger correctement avec d'entrer en studio. Nous l'avons donc terminé chez Andy, et nous y avons imaginé une sorte d'Oktober Fest avec des gens qui boivent de la bière autour de longues tables. C'est vraiment un morceau pour le live, nous avions ça à l'esprit quand nous l'avons écrit.

S : Vous avez annoncé qu'avec ce nouvel album, vous comptiez également donner encore plus d'ampleur à vos concerts. Ils étaient déjà assez énormes ces derniers années, mais doit-on s'attendre à quelque chose d'encore plus fort pour les prochaines tournées ?

Olavi : Nous allons ajouter des éléments plus théatraux à nos shows, essayer d'en faire des événements à part plutôt que de “simples” concerts où nous jouons juste nos morceaux. Nous avons quelques idées en têtes depuis des années et nous pensons être prêts à les explorer. Nous allons aussi améliorer notre production en incluant d'autres éléments de décor, je suis très excité à ce propos, très impatient. Nous mettrons tout cela en place en Europe lors de notre tournée d'Automne.

S : Puisque le concept de cet album est une vraie histoire qui pourrait devenir un film, avez-vous pensé à réaliser ce film, et peut-être à créer un show spécial où les fans pourraient en même temps regarder ce film et écouter le groupe jouer les morceaux de l'album, sur la même scène ? Ce serait génial !

Olavi : Ha haa, c'est clair que c'est une chouette idée. On ne sait jamais, ça pourrait devenir le prochain blockbuster au cinéma, mais pour l'instant nous sommes un groupe de metal et pas des réalisateurs de films. Mais on ne sait jamais...


« On ne sait jamais, ça pourrait devenir le prochain blockbuster au cinéma, mais pour l'instant nous sommes un groupe de metal et pas des réalisateurs de films. Mais on ne sait jamais... » (Olavi Mikkonen)

S : Quels sont vos plans futurs ? Beaucoup de tournées ? Des surprises pour les fans ?

Olavi : Nous allons essentiellement tourner, oui. Après les festivals d'été, nous annonçerons notre tournée européenne principale en tête d'affiche, et ça va être terrible !

S : Eh bien merci beaucoup pour cette nouvelle interview, Olavi ! Un dernier mot pour vos fans et nos lecteurs ?

Olavi : Merci à toi, et merci à notre horde de fans vikings pour leur soutien !








Lire la version française
Partagez cette interview sur Facebook

"Tenth slaughter"

Conversation with Olavi Mikkonen (Guitar)
Interview and editing by SPONGE

20 years of career, 10 records... what more can we say? Except that with some cult albums, Amon Amarth became a real war machine that nothing can stop! With Twilight Of The Thunder God (2008), Surtur Rising (2011) and Deceiver of The Gods (2013) in only five years, the Scandinavian guys made themselves a special place on the international scene with their vikingly inspired metal that no other band has already succeeded to equal to this day. We had the right to wonder if the Swedish musicians would once again create something this good this year, but we must admit that Jomsviking, the Norse newborn, is a pure killer, one more in their already well stocked discography, this time with a real concept behind it. The guitar player Olavi Mikkonen has accepted to answer our questions about this new arrival of songs, and reveals some informations about the upcoming shows!

Sponge (Rock'N'Balls): Hi Olavi ! First of all, how do you feel as Amon Amarth is releasing its tenth album? It's been a long way since 1992, right?

Olavi Mikkonen: It feels great, I had some time to let the album sink in and I can honestly say that this new one definitely feels like it belings among our top albums. It's been a long ride since 1992, but you know... I would not want to have it any other way. We have a good bound within the band and we all are as much excited as we are twenty years ago, so all good!

S: So the band is now releasing Jomsviking, your first concept album, based on a Norse legend from the 12th century. Can you tell us more about this legend, and about how you guys thought about this concept?

Olavi: The Jomsvikings were the mercenaries, a sort of elite force warriors, and our story is about this young man who joins them. Johan wrote a full movie script that we cut to pieces and made songs of. I think we all felt really positive about the story and since Johan had written so much, we knew that we had enough to build an album around it.

S: Once again, you chose to work with Andy Sneap for the production of this record. Why do you think he was the perfect choice?

Olavi: First of all, he's amazing when it comes to tweaking sounds, no matter if it's guitars or drums, everything sounds amazing. Also he is very relaxed, all recordings are done in a very relaxed atmosphere and we had a lot of fun recording with him. His studio is located pretty much out in nowhere, which also helped the whole recording process.

S: Last year, your drummer Fredrik Andersson left the band, but you didn't replaced him to enter the studio, you chose to hire a session drummer. Does the band have a permanent new drummer now? What can you tell us about this line-up change?

Olavi: We wanted to write and record the album with someone we knew. Tobias [note: Gustafsson, ex-Vomitory, Cut Up, who recorded the album in the studio] is not only a fantastic drummer, he is also very relaxed and a fun guy to have around. For now, we have a guy that will step in for the upcoming dates, he is also a fantastic drummer, but we'd like to see how things go before we do any permanent announcements.

S: As Jomsviking is a concept album, did you work differently to write your songs this time? Was it difficult to follow the timeline of the story?

Olavi: We all saw the whole process as we were creating a movie rather than an album. It was way more of a cinematic feeling as well as way more brainstorming than for the previous albums. I actually think this is the album we've been working the most together as a unit, we had to plan and sort of putting a puzzle together. As a songwriter, I think this was more challenging compared to previous albums, but at the same time funnier as well.


« I actually think this is the album we've been working the most together as a unit, we had to plan and sort of putting a puzzle together. » (Olavi Mikkonen)

S: Contrary to other of your previous albums, this one is not just heavy and brutal, but it has lot of dynamics. Was it something needed by the story behind the concept, to be more dynamic?

Olavi: We always wanted to make dynamic albums with a wide songs selection. I don't think we though more this time, perhaps we just got better as songwriters? We definitely added more epicness into a few of the songs to create more cinematic feeling. One thing that we did differently this time is that we made some of the guitar melodies more stand out, played them in higher notes so they don't get blended in, for example on the chorus part in “At Dawn's First Light”. We've always been a melodic band, but we wanted the melodies to stand out more.

S: Songs like « Wanderer », « One Thousand Burning Arrows » or « Back On Northern Shores » are really interesting when added to your catalogue, 'cause the tempos and atmospheres are sometimes more ambiant. Does it feel like fresh and new for you guys to play songs like these ones?

Olavi: Definitely, these are among the most epic songs we've ever done and can't wait to play these live!

S: « Raise Your Horns » is probably the song on this album that's really built for live shows! We can already imagine your fans screaming with you this hymn! Can you tell us what's the story of this song?

Olavi: Basically the song is about drinking to honor fallen friends and enemies. The riffs have been around for a while but we never managed to put it properly together until in the studio. So we completed this song in the studio and we sort of pictured an october fest scenario with people sitting on longtables drinking beer. This is definitely built for live situations and definitely had that in mind when put it together as well.

S: You guys told that with this new album, you also wanted your live shows to become bigger and bigger. As they were already huge and impressive these last years, what can we expect from your next tours?

Olavi: We are going to add more theatrical elements to the show, try to make the shows more of an event than just regular shows where we just play the songs. We have some cool ideas we've been bouncing for years and now we kind of feel ready to add that and explore. We are also going to bring the biggest production including some real cool stage props, I'm stoked and can't wait to get this all happen. For Europe we are going to introduce these things on the headline tour in fall.

S: As the concept of this album is a real story that could be converted in a movie, did you ever think about filming this movie, and maybe create a special show where the fans could watch the images and listen to the band playing the songs at the same time, on the same stage? That would be awesome!

Olavi: Ha haa, yes that's a cool idea for sure. You never know if this could be the next blockbuster on the movies, but for now we are a metal band and not movie directors... But never say never, you know.


« You never know if this could be the next blockbuster on the movies, but for now we are a metal band and not movie directors... But never say never, you know. » (Olavi Mikkonen)

S: What are the future plans for Amon Amarth? A lot of tours? Some surprises for the fans?

Olavi: We are going to tour for the most part, after the summer festivals we are going to announce the main big headline tour in Europe and that is going to be awesome!

S: Thanks a lot for this new interview, Olavi! Do you have a last word for your fans and our readers?

Olavi: Thank you and thanks to our viking horde fans for all the support!




Interviewé par : SPONGE
 
RETOUR
 
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)