Chaos illimité
Partagez cette interview sur FacebookTéléchargez une version PDF de cette interview !
Rock'N'Balls Interview
Read the English version

"Chaos illimité"

Entretien avec Martin Haumann (batterie)
Interview, traduction et édition par Sponge

 
Les danois d'Essence font partie de la nouvelle vague européenne de thrash metal moderne, une vague jeune mais pleine de promesses. Avec un premier album intitulé Lost In Violence, Essence propose une musique dont les influences sont indéniables, mixées subtilement avec une bonne dose de personnalité. Le groupe étant une des plus récentes signatures du nouveau label belge Ultimhate Records, dont Rock'N'Balls prend plaisir à suivre les groupes de très près (Rootless, Age of Torment, Pandora's Dawn,...), nous nous devions de vous le présenter, par le biais de son batteur, Martin Haumann, qui répond aux questions de Sponge.

Sponge (Rock'N'Balls): Pour commencer, tout ce que je sais à propos d'Essence est que votre groupe a 5 ans et que vous avez sorti votre premier disque il y a déjà quelques années. Que peux-tu nous dire de plus pour présenter ton groupe à ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

Martin Haumann (batterie): On vient tous les quatre du nord du Danemark. On a décidé de monter un groupe de thrash metal car on avait l'impression que ça manquait à la scène metal danoise et que les gens avaient oublié combien un bon riff thrash pouvait cartonner. A ce moment-là, on n'était pas vraiment au courant de la "nouvelle vague" de thrash, notre but était seulement de faire du bon thrash.

S: Ce premier album longue durée est intitulé Lost In Violence et votre style est clairement du thrash metal, influencé par Kreator, Testament, Slayer, mais je me suis aussi surpris à penser à Megadeth en écoutant vos chansons ! D'où vient votre musique, et quelles sont vos influences principales ?

Martin: C'est tout à fait juste ! On a écouté beaucoup Kreator, Testament et Slayer, mais aussi des groupes comme Forbidden, Death, Sodom et Metallica. Dave Mustaine est un personnage très important de la scène metal internationale et chaque musicien metal est certainement influencé par lui d'une certaine manière.

S: Vous avez choisi Soren Andersen du légendaire Medley Studio comme producteur pour ce premier album, alors qu'il n'est pas vraiment familier avec le metal [note: le Medley Studios a surtout travaillé avec des artistes comme Prince, Roxette, Ace of Base, Kent, The Cardigans, Radiohead, Mary J. Blige, et bien d'autres]. Pourquoi avoir fait ce choix ? Qu'est-ce qui a rendu ce choix évident pour Essence ?

Martin: On connait bien les gars d'Artillery, avec qui il a travaillé, et on était vraiment impressionnés par son travail. On joue vraiment bien en live, et à une époque où les groupes de metal enregistrent tout par couches, on voulait faire quelque-chose de différent. Quatre amis dans la même pièce, jouant du bon metal en LIVE. On savait que Soren Andersen était la bonne personne pour ce genre de boulot. Il a un background rock évident et il a tout de suite compris ce qu'on voulait. Il y a un sentiment particulier sur cet album, et même en le réécoutant maintenant (on l'a enregistré en février 2010), ça reste très frais pour nous.

Essence

S: Le premier single tiré de Lost In Violence est une chanson qui s'intitule « Blood Culture », pour laquelle vous avez tourné un clip vidéo. L'intro de ce morceau n'est pas vraiment thrash metal, avec une basse très technique en tapping. Comment vous est venue cette introduction ? Et pourquoi avoir choisi ce titre comme premier single ?

Martin: On a choisi « Blood Culture » d'abord et avant tout parce que c'est une bonne chanson. Tobias est un bassiste très doué et on a pensé que son solo de basse pouvait être une bonne intro pour un clip. Selon la structure de la chanson, on a pensé que c'était le meilleur choix pour notre premier single.

S: Qui avez-vous choisi pour réaliser ce clip vidéo ? Et avez-vous trouvé vous-même les idées pour le scénario, ou avez-vous laissé le réalisateur vous proposer des choses ?

Martin: On a bossé avec Reptilia Productions et les idées sont venues de la collaboration entre William Findinge et Essence.


« A une époque où les groupes de metal enregistrent tout par couches, on voulait faire quelque-chose de différent. Quatre amis dans la même pièce, jouant du bon metal en LIVE. » (Martin Haumann)

S: Que peux-tu nous dire à propos du titre et de la pochette de ce premier album ? Et y a-t-il un lien entre ce titre et les paroles des chansons ? Quel est le thème principal de Lost In Violence?

Martin: Les paroles sont très variées sur l'album et parlent de différents aspects de la vie. Les thèmes changent d'une chanson à l'autre, mais si tu veux trouver un thème commun, on pourrait dire qu'on se demande pourquoi les gens sont si mauvais les uns envers les autres. Les paroles de metal n'ont pas forcément besoin d'être pleines de points d'exclamations... Parfois, il est plus interpellant et puissant de se questionner sur certaines choses.

S: Pour sortir ce premier album, vous avez signé un contrat avec un jeune (mais prometteur) label belge qui s'appelle Ultimhate Records. Comment avez-vous rencontré ces gars, et que vous ont-ils proposé pour vous faire signer ? Que penses-tu qu'ils apportent à la musique d'Essence ?

Martin: Ils ont vraiment aimé ce qu'on faisait et nous ont proposé un deal vraiment très raisonnable. Ils ont beaucoup bossé et ils continuent à nous promouvoir comme il le faut, donc tout se passe vraiment très bien. Un groupe a besoin de personnes en qui il puisse avoir confiance à 100% pour son business, et on croit en Ultimhate !

S: Vous faites donc partie de la scène metal danoise, et vous avez déjà partagé la scène avec beaucoup de groupes confirmés comme Mnemic, Mercenary ou Raunchy. Y a-t-il beaucoup de compétition entre les groupes de votre scène et est-ce difficile de faire sa place dans votre pays en tant que groupe de thrash metal ?

Martin: On fait notre truc dans notre coin. Il n'y a pas beaucoup de groupes de thrash au Danemark, donc d'un côté on ne connait pas vraiment de concurrence. Mais bon... c'est un petit pays donc même si tu es très connu au Danemark, ça ne veut pas dire que tous tes concerts seront sold out.

Essence

S: Apparemment, alors que votre premier album est sorti depuis seulement quelques jorus, vous avez déjà annoncé que le groupe débutera les sessions d'enregistrement d'un deuxième disque en février 2012, avec Peter Tägtgren de Pain et Hypocrisy ! Pourquoi vous être décidé si rapidement pour ce nouvel album ? Savez-vous déjà quelle direction prendra ce nouveau disque, et avez-vous déjà écrit certaines chansons, ou allez-vous commencer à composer bientôt ?

Martin: A côté du thrash, on écoute beaucoup de genres différents dans le metal, et on aime beaucoup le travail de Peter, depuis qu'on est gosses en fait. Là, on vient de sortir cet album et c'est fantastique. Mais on n'a pas envie de faire Lost In Violence 2, alors essayons quelque-chose de nouveau. C'est notre état d'esprit. On a déjà des nouvelles chansons de prêtes. Elles prennent une direction différente, effectivement, et je pense que ça fonctionnera très bien avec la méthode de production de Peter.


« Les paroles de metal n'ont pas forcément besoin d'être pleines de points d'exclamations... Parfois, il est plus interpellant et puissant de se questionner sur certaines choses. » (Martin Haumann)

S: Apparemment, vous avez planifié beaucoup de concerts au Danemark pour les prochains mois et pour les festivals d'été. Mais prévoyez-vous de tourner en Europe pour la promotion de ce premier album, et spécialement chez nous, en Belgique ?

Martin: Oui, on viendra jouer en Belgique en juin, au Magasin 4 à Bruxelles, et on a plusieurs tournées qui s'organisent en première parti d'autres très bons groupes. Restez à l'écoute !

S: Etes-vous déjà venus en Belgique, et si oui, que pensez-vous de notre public ?

Martin: Non, nous ne sommes pas encore venus chez vous... vous quand on viendra, on va tout déchirer !!

S: Y a-t-il quelque chose de spécial que vous rêvez toujours de faire avec Essence ? Comme une grosse tournée avec un groupe légendaire, ou un album acoustique, ou un clip avec Christina Aguilera?

Martin: Tourner dans le monde entier ! Donc, notre rêve est en train de devenir réalité. Tout notre dur labeur est en train de payer... et c'est vraiment génial.

S: Question rituelle chez Rock'N'Balls : quel serait ton TOP 3 des meilleurs albums de tous les temps, et pourquoi ?

Martin: C'est difficile d'en choisir seulement trois... mais on adore Reign In Blood de Slayer, Twisted In To Form de Forbidden, Agent Orange de Sodom, Symbolic et Human de Death, Pleasure To Kill de Kreator, et encore bien d'autres.

S: Eh bien, merci Martin pour cette interview. On espère vous voir bientôt sur la route ! As-tu un dernier mot pour vos fans et nos lecteurs ?

Martin: Pas de souci, et merci ! On a des fans géniaux et on aime être en contact avec vous, les gars, autant qu'on peut. A bientôt sur la route ! On joue de la musique uniquement pour le plaisir, et ça ne changera jamais.

Essence







Lire la version française

"Unlimited chaos"

Conversation with Martin Haumaan (drums)
Interview and editing by Sponge

 
The Danish guys of Essence are part of the new wave of european modern thrash metal, a young but very promising wave. With a first record called Lost In Violence, Essence offers its music full of undeniable influences, subtly mixed with a huge amount of personality. As the band is one of the most recent signature of the new Belgian label Ultimhate Records, whose bands are followed with great pleasure by Rock'N'Balls (Rootless, Age Of Torment, Pandora's Dawn,...), we had to introduce it to you, by means of its drummer, Martin Haumann, who's answering to Sponge's questions.

Sponge (Rock'N'Balls): So all I know about Essence is that you're a five years old band who released its first record some years ago. What can you tell us more to introduce your band to the people who don't know you yet?

Martin Haumann (drums): The four of us come from the Northern part of Denmark. We decided to start a thrash metal band because we felt like something was missing in the Danish metalscene and that people had forgotten how great a good Thrash riff felt. At the time we weren't aware of "the new Thrash wave". Our goal was simply to make good Thrash.

S: This first record is called Lost In Violence and your style of music can be named as thrash metal, influenced by Kreator, Testament, Slayer, but I've also surprised myself thinking about Megadeth when I listened to your songs! Where does your music come from, and what are you main influences?

Martin: Thats right! We listened a lot to Kreator, Testament and Slayer. But also bands like Forbidden, Death, Sodom and Metallica. Dave Mustaine is a very important figure in the metalscene and everyone in metal is probably influenced by him in some way.

S: As a producer for this first record, you chose Soren Andersen from the legendary Medley Studios who's not really used to work on metal (Medley Studios previously worked with Prince, Roxette, Ace of Base, Kent, The Cardigans, Radiohead, Mary J. Blige, and many more). Why did you make this choice? What were the points that made this choice obvious for Essence?

Martin: We know the guys in Artillery and that he had worked with them and we were really impressed with his work. We play really well live and in an age where metal bands record everything in layers we wanted to do something different. Four friends in the same room playing great metal LIVE. We knew that Soren Andersen was the right man for the job. He comes from a rock background and he understood what we wanted right away. There's a special feeling on this album and even when listening back to it now (We recorded it in february 2010) it still feels very fresh.

Essence

S: The first single out of Lost InViolence is a song called « Blood Culture », and you shot a video for this single. The introduction of this song is not really thrash-like, with a very technical bass playing tapping. Where does this introduction come from? And why did you choose this song as your first single?

Martin: We choose "Blood Culture" because it's a good song first and foremost. Tobias is a skilled bassist and we felt like his solo intro would be great for a video. With the way the song is structured it just felt like the perfect choice for our first video.


« In an age where metal bands record everything in layers we wanted to do something different. Four friends in the same room playing great metal LIVE. » (Martin Haumann)

S: What can you tell us about the title and artwork of this first record? And is there a link between this title and all the lyrics of the songs? What's the main theme of Lost In Violence?

Martin: The lyrics are very varied on the album and deal with various aspects of life. There are different theme's from song to song, but if you want to find a main theme You can say that we're asking why people treat eachother so bad. Metal lyrics don't have to have only Exclamation marks (!)... Sometimes it makes a more powerful statement to question things (?).

S: Who did you work with as a director to shoot this video? And did you find the ideas for the script yourself, or did you let the director suggest you some things?

Martin: We worked with Reptilia Productions and the ideas came from a collaboration between William Findinge and Essence.

S: To release this first record, you signed a deal with a young promising Belgian label called Ultimhate Records. How did you meet these guys, and what did they offer you to make you sign this deal? What do you think they will bring to the Essence's music?

Martin: They really liked what we were doing and gave us the most reasonable deal yet. They've been doing a lot and they keep promoting us so everything is going really good. You need people you can trust 100% in this bussiness and we trust Ultimhate.

S: You're part of the Danish metal scene, and you've already shared the stage with a lot of confirmed bands like Mnemic, Mercenary or Raunchy. Do you find a lot of competition on your national scene and is this something difficult to make your spot in your country as a thrash-metal band?

Martin: We're doing our own thing. There aren't a lot of Thrash bands i Denmark so in that sense we don't have a lot of competition. But then again... It's a small country so even if you're wellknown in Denmark that doesn't mean that all your shows will be sold out.

Essence

S: Apparently, as your first record is out for just some days, you've already announced that the band will begin the recording sessions for a second album in February 2012 with Peter Tägtgren from Pain and Hypocrisy! Why did you decide yourself so early for this new disc? Do you already know the direction this new record will take, do you already have some of the songs written for this disc, or will you soon start to think about it?

Martin: Aside from Thrash we listen to a lot of different genres in metal and we like Peter's work a lot - since we were kids actually. Now we've done this album and it's fantastic. But we don't want to make Lost in Violence 2 – so let's try something different. That's our mindset. We have new songs ready. They have taken a different direction, which is going to work well with Peter's way of producing.


« Metal lyrics don't have to have only Exclamation marks... Sometimes it makes a more powerful statement to question things. » (Martin Haumann)

S: Apparently you've planned a lot of shows in Danemark for the next months and for the summer festivals. But do you plan to tour in Europe to promote this first record, and especially in our country of Belgium?

Martin: Yes, we will get to Belgien in Bruxelles in June at Mag4, and we have several tours in the making right know as support for great bands. Stay tuned!

S: Did you already come to Belgium, in if yes, what do you think about our crowd?

Martin: We haven't been to Belgium yet... But when get over there we'll raise hell!

S: Is there something special that you always dream to do with Essence? Like a big tour with a awesome band, or an acoustic record, or a video clip with Christina Aguilera?

Martin: Tour the world! So the d/ream is becoming a reality. All the hard work has finally paid of... And that feels great.

S: Traditionnal question on Rock'N'Balls: what would be your TOP 3 best albums ever, and why?

Martin: Its hard to mention only 3 albums... But we love Slayer's Reign in Blood, Forbidden's Twisted In To Form, Sodom's Agent Orange, Death's Symbolic and Human, Kreator's Pleasure To Kill and so on.

S: So thanx a lot, guys, for this interview. Hope to see you soon on the road! Do you have a last word for your fans and our readers?

Martin: No problem and thank you! We have some great fans and we like to be in contact with you guys as much as we can. So see you on the road! We're only playing music for the hell of it and that will never change.

Essence




Interviewé par : SPONGE
 
RETOUR
 
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)