En quête de gloire
Partagez cette interview sur FacebookTéléchargez une version PDF de cette interview !
Read the English version

"En quête de gloire"

Entretien avec Marinos Katsanevas (guitare)
Interview, traduction et édition par Sponge

 
Ces dernières années, l'Australie semble être devenue un vivier de talents, notamment lorsqu'on parle de metalcore. Mais quand un groupe plus influencé par le old school que par les mouvements actuels relativement moins intéressants, il est important de s'y intéresser ! Feed Her To The Sharks fait partie de ces groupes qui clament haut et fort leur appartenance à la famille des fers de lance de ce style, et c'est avec un énorme plaisir que nous avons pu découvrir leur nouvel album intitulé Fortitude, qui vient de sortir chez Victory Records. Avec un premier clip disponible pour un single fort et percutant, le groupe océanien risque bien de faire parler de lui un peu partout dans le monde, et la discussion que j'ai eue avec leur guitariste Marinos Katsanevas n'a fait que confirmer leurs intentions de conquête internationale.

Sponge (Rock'N'Balls) : Hello les gars ! Tout d'abord, dites-moi comment vous vous sentez alors que votre nouvel album sortira dans quelques jours !

Marinos Katsanovas : C'est super ! Nous avons travaillé très dur pour faire de Fortitude le meilleur album que nous pouvions créer, et nous sommes très excités à l'idée de le faire écouter au monde entier ! Bien sûr, c'est un peu stressant car nous nous y sommes donnés corps et âmes, et on ne sait jamais comment ça peut se passer, mais nous sommes toutefois gonflés à bloc !

S : Pourriez-vous présenter Feed Her To The Sharks à nos lecteurs qui ne vous connaîtraient pas encore ? D'où venez-vous, et quel a été votre parcours musical jusque là ?

Marinos : Nous sommes un groupe originaire de Melbourne, en Australie, composé de cinq musiciens. Le groupe a été créé par quelques potes qui voulaient simplement écrire de la musique ensemble. Après quelques changements de musiciens, nous avons maintenant un line-up solide avec des gars costauds !

S : Vous êtes donc en pleine sortie d'un nouvel album qui s'intitule Fortitude. Tout d'abord, que signifie ce titre pour vous, et pourquoi l'avoir choisi ?

Marinos : "Fortitude" veut dire "être fort et faire preuve de courage face à l'adversité, aux combats, à la douleur, etc...". Ca reprend vraiment tout le message de cet album. Malgré tout, c'est un message très positive car nous sommes passés par des moments très difficiles, comme tout le monde d'ailleurs, mais nous les avons franchis pour écrire cet album ! Si tu restes fort lors des moments difficiles, ça rend les bons moments encore meilleurs !

S : L'artwork de Fortitude est très intéressant et vraiment réussi. Avec quel artiste avez-vous travaillé, et comment avez-vous trouvé ce concept ? Pouvez-vous nous l'expliquer ?

Marinos : Nous avons créé cet artwork avec une société qui s'appelle ‘Forefathers’ (ex Sons of Nero). Nous avons jeté un oeil à ceux qui avaient bossé avec nos groupes favoris et sommes tombés sur ces gars. Le concept général est décrit par l'homme au milieu de l'image qui est frappé par une énergie surpuissante. Il a les mains levées comme si il affronotait cette énergie de toutes ses forces. Nous trouvons que ça résume bien Fortitude en tant qu'album, et en plus ça donne super bien !

S : Ce disque sera le premier à sortir de façon "professionnelle", puisque vous avez signé un deal avec Victory Records, après avoir sortis vos deux premiers albums en autoproduction. Qu'est-ce qui les a poussés à vous proposer ce contrat, selon vous ?

Marinos : Comme tu le disais, nous avons publié deux albums à nos frais, et même si ça s'est très bien passé, quand tu veux amener ton groupe à un niveau supérieur, nous pensons qu'il est indispensable de bénéficier d'une aide et d'un support de qualité, ne serait-ce que d'une bonne distribution pour que plus de gens puissent écouter ta musique. L'équipe de Victory a toujours été super avec nous, et ils ont des idées très prometteuses pour l'avenir.

S : Ma première réaction à l'écoute de ce nouvel album a été de me dire "AH ! Enfin un nouveau groupe qui sonne comme du vrai metalcore !". C'est plutôt réjouissant d'entendre un groupe qui sonne comme As I Lay Dying plutôt que comme Attack Attack... Quelles sont vos influences principales en terme de metal ?

Marinos : C'est un point dont nous avons discuté lors de l'écriture de Fortitude. Il y a tellement de bons groupes à l'heure actuelle, mais très peu s'en remette encore au metalcore "old school". Nous adorons des groupes comme As I Lay Dying, Killswitch Engage etc... et nous en tirons des influences car... ils sont bons ! Mais en même temps, d'autres groupes comme Linkin Park et Limp Bizkit nous influencent aussi énormément.

Feed Her To The Sharks

« Nous adorons des groupes comme As I Lay Dying, Killswitch Engage etc... et nous en tirons des influences car... ils sont bons ! Mais en même temps, d'autres groupes comme Linkin Park et Limp Bizkit nous influencent aussi énormément. » (Marinos Katsanevas)

S : C'est quoi votre truc avec les requins, les gars ? Pourquoi y en avait-il un sur la pochette de votre album précédent, et pourquoi le retrouve-t-on aussi dans votre nom de groupe ?

Marinos : LES REQUINS DÉCHIRENT ! C'est le roi de l'océan !

S : Votre musique contient des sonorités assez modernes, avec du piano et des éléments électroniques. D'où cela vous vient-il ?

Marinos : Nous aimons tous les styles de musique. En fait, Chewy (guitare) écoute certainement plus d'EDM (electronic dance music) qu'autre chose, et donc ça joue énormément lors de la composition. Ca apporte aussi une dynamique différente au groupe. Apporter de nouveaux sons et de mixer les instruments a toujours fait partie du processus d'écriture de FHTTS.

S : Quel est votre but principal en musique ? Quelle serait la carrière idéale pour Feed Her To The Sharks ?

Marinos : Faire des concerts tous les soirs. Manger des boulettes de pâtes tous les jours. Ce serait IDÉAL !

S : Je pense que vous avez récemment filmé une nouvelle vidéo pour illlustrer une de vos chansons (ce clip est maintenant disponible, à découvrir au bas de cette interview !). Que pouvez-vous déjà nous dire à ce propos ?

Marinos : Nous avons filmé un nouveau clip, oui... peut-être plus qu'un. Nous ne pouvons pas en dire trop pour le moment, mais ce sera disponible très bientôt.

S : Il semble que de plus en plus de groupes australiens ont du succès ces dernières années. Comment se porte votre scène nationale ? Y a-t-il beaucoup de compétitivité entre les groupes ? Cela a-t-il été facile pour vous de vous faire connaître sur votre continent ?

Marinos : La scène australienne est un peu étrange. Il y a beaucoup de groupes qui font de la bonne musique, mais seulement cinq villes majeures qui sont à dix heures de route les unes des autres. Tu peux tourner dans tout le pays en moins d'un moins, ce qui revient finalement à une tournée régionale... donc, à moins d'être un groupe énorme, tu ne feras qu'entre 10 et 100 entrées par soir. Je ne dirais pas qu'il y a beaucoup de "compétition" entre les groupes, mais à cause de la taille du continent, il y a peut-être quatre concerts différents le même soir dans la même ville, ce qui réduit considérablement le nombre de spectateurs.

Feed Her To The Sharks

S : Quels sont vos plus pour l'avenir ? Vous semblez avoir pas mal de dates de concerts prévues pour les prochains mois. Qu'en est-il de l'Europe ? Prévoyez-vous déjà de venir pour jouer ici, et particulièrement dans notre pays, la Belgique ?

Marinos : Tourner tourner tourner ! Nous voulons clairement venir en Europe ! Nous avons enregistré en Suède et ça nous en a donné un avant-goût. Nous sommes très impatients de venir chez vous. Et la Belgique serait géniale !

S : Question rituelle sur Rock'N'Balls : quel serait votre Top 3 des meilleurs albums de tous les temps, et pour quelles raisons ?

Marinos : C'est difficile... ça change d'une personne à l'autre. Les albums qui reviennent toujours dans le van sont : 1) Killswitch Engage - The End of Heartache, un des meilleurs albums de metalcore jamais écrit, selon nous ! 2) Pink Floyd – Dark Side of The Moon, un classique. Tellement en avance sur son temps ! 3) Limp Bizkit – Chocolate Starfish..., un des meilleurs albums de tous les temps.


« Faire des concerts tous les soirs. Manger des boulettes de pâtes tous les jours. Ce serait IDÉAL ! » (Marinos Katsanevas)








Lire la version française

"Chasing Glory"

Conversation with Marinos Katsanevas (guitar)
Interview and editing by Sponge

 
These last years, Australia seems to have become a real pool of talents, and particularly when it comes to metalcore. But when a band is more influenced by the old school style than by the new actual movements, it's important to take an interest in it! Feed Her To The Sharls is one of these bands proclaiming their membership of this style's spearheads family, et it's with a huge pleasure that we've discovered their new album called Fortitude, that has juste been released on Victory Records. With a first video for a really strong and powerful single, the Oceanian band risks to draw attention all over the world, and the conversation I had with guitarist Marinos Katsanevas simply confirmed their intention of international conquest.

Sponge (Rock'N'Balls): Hey guys! So first of all, tell me how do you feel as your new album will come out in some days now? How does it feel?

Marinos Katsanovas: It feels great! We worked really hard on making Fortitude the best it could be and we are excited for the world to hear it! Obviously it’s a bit nerve-racking as this is something we’ve worked long and hard on and you never know how these things are gonna go, but we are pumped for the release!

S: Could you please introduce Feed Her To The Sharks to the readers who don't know anything about you yet? Where do you come from, and what has been your musical path?

Marinos: We are a 5 piece band based in Melbourne, Australia. The band came about just from a couple of friends starting to write some music together. After a few member changes we have a solid line up of solid dudes!

S: So you're currently releasing your new and third album that's called Fortitude. First of all, what does this title mean to you, and why did you choose it?

Marinos: Fortitude means being strong and having courage when facing adversity, struggles and pain etc. This really encapsulates the whole message of the album. Overall it’s pretty positive as we have been through some tough times, like anyone, and have overcome them to write this album! If you stay strong through the hard times, it makes the good times way better!

S: The artwork of Fortitude is pretty interesting and a real success. Who did you work with as an artist, and how did you find the concept? Can you explain it to us?

Marinos: We designed the artwork for Fortitude with a company called ‘Forefathers’ (ex Sons of Nero). We basically looked up who had done a few of our favourite bands’ artwork and these guys came up a fair bit. The general concept is the guy in the middle getting blasted with a powerful energy. He has his hands up as if he’s facing it head on. We thought it really summed up Fortitude as an album and looks really cool!

S: This one will be your first professionally released disc, as you've signed a deal with Victory Records, after having released two self-produced albums. What has been the trigger for them to offer you this deal, according to you?

Marinos: As you said, we have released two albums off our own back, and while that is all well and good, when you want to really take the band to the next level in this day and age, we feel you need some sort of backing, even just for global distribution so more people can get their hands on it. The team at Victory have always been good to us and have really promising ideas for the future.

S: My first reaction when I listened to your new record has been "YES! Finally a new band that sounds like real metalcore!". It's pretty good to hear a band that sounds more like As I Lay Dying than like Attack Attack... What are your main influences in terms of metal?

Marinos: That was one of the things we talked about when writing Fortitude. There are so many great bands around now, but the ones taking it back to “old school” metalcore are becoming less and less. We love bands like As I Lay Dying, Killswitch Engage, etc, and do pull influences from said bands because… well they’re great! At the same time though, bands like Linkin Park and Limp Bizkit are just two we love listening to and have definitely influenced our music.

Feed Her To The Sharks

« We love bands like As I Lay Dying, Killswitch Engage, etc, and do pull influences from said bands because… well they’re great! At the same time though, bands like Linkin Park and Limp Bizkit are just two we love listening to and have definitely influenced our music. » (Marinos Katsanevas)

S: What’s the point with sharks, guys? Why was this fish on the cover of your previous album, but is also in the name of the band?

Marinos: SHARKS RULE! Kings of the ocean!

S: Your music contains some modern tones, with piano and electronic elements. Where does that come from?

Marinos: We like all music, not just metal. In fact Chewy (Guitar) probably listens to more EDM music than anything so that plays a part when we are writing songs. Also we feel it really brings a different dynamic to the band. Coming up with new sounds and new ways to layer instruments has always been a big part of the writing process with FHTTS.

S: What's your main goal in music? What would be the ideal carrier for Feed Her To The Sharks?

Marinos: Playing shows every night. Eating dumplings every day! That would be IDEAL!

S: I think you've recently filmed a new video to illustrate one of your songs. Which would did you choose, and what can you already tell us about this video?

Marinos: We have filmed a new video… maybe more than one. We can’t explain too much but it will be out sooner than you know!

S: It seems that there are more and more successful bands coming from Australia these last years. How is the national scene there? Is there a lot of competition between the bands? Has it been easy for you to become known on your continent?

Marinos: The scene in Australia is a little strange. There are many great bands pumping out awesome music, but only 5 main cities that are usually over 10 hours drive apart. You can tour the whole country in less than a month and that is playing regional shows too, which unless you’re a massive band, you can expect between 10-100 people at a show. I wouldn’t say there is a lot of “competition” with bands, but because of the size, there may be 4 different gigs in the same city on the same night which can reduce numbers.

Feed Her To The Sharks

S: What are your plans for the near future? It seems that you have a lot of tour dates planned for the next months. What about Europe? Do you already plan to come and play here, especially in our country of Belgium?

Marinos: Tour Tour Tour! We really want to tour Europe! Just recording in Sweden gave us a taste for what it’s going to be like. We can’t wait to get over and play shows. Belgium would be awesome!

S: Traditional question on Rock'N'Balls: what would be your Top 3 Best Albums ever, and for what reasons?

Marinos: This is tough… It changes from person to person. Albums that always come on in the van are : 1) Killswitch Engage – The End Of Heartache, one of the best metalcore records ever written in our opinion! 2) Pink Floyd – Dark Side of The Moon, a classic. So beyond it’s time it’s not funny! 3) Limp Bizkit – Chocolate Starfish..., one of the best albums ever.


« Playing shows every night. Eating dumplings every day! That would be IDEAL! » (Marinos Katsanevas)

S: Well thanks a lot guys, for this first interview on our pages! I really hope there will be a lot of others  :-)   Do you have a last words for your fans and our readers?

Marinos: Thanks for having us! Check out our new album “Fortitude” and we will hopefully see you guys soon!





Interviewé par : SPONGE
 
RETOUR
 
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)