Du metal et des couilles !
Partagez cette interview sur FacebookTéléchargez une version PDF de cette interview !
Rock'N'Balls Interview
Read the English version

"Du metal et des couilles !"

Entretien avec Morgan Lander (chant et guitare)
Interview, traduction et édition par Sponge
Photos live par Nicolas Gaire

 
Il est loin le temps où Kittie écrivait une chanson neo avec trois accords et faisait jumper les ados sur des rythmes sautillants. In The Black, le nouvel album des canadiennes, est une véritable surprise pour les amateurs de musique qui en a dans le pantalon, et nous pousse à nous poser quelques questions existentielles sur le parcours de Morgan Lander et de ses accolytes. Pourquoi ce changement de cap ? Est-ce toujours difficile d'être une femme dans ce monde de brutes ? La frontwoman a accepté de répondre à nos interrogations avec beaucoup de franchise.

Sponge (Rock'N'Balls): Tout d'abord, comment se sent Kittie en ce moment ? Je pense qu'une fois votre tournée européenne terminée, vous êtes rentrées aux Etats-Unis pour tourner une nouvelle-fois jusque fin mars. Comment étaient les réactions de vos fans à l'écoute des nouvelles chansons de In The Black ?

Morgan Lander: On se sent toutes très bien, les réactions à propos de l'album sont excellentes, et on est très optimites quant à la suite des évènements. Depuis la sortie du nouveau disque, on remarque de plus en plus de fans qui connaissent toutes les paroles et qui sont à fond dans le nouveau trip Kittie. On a aussi beaucoup de chance en ce qui concerne les critiques, et les deux tournées qu'on a déjà faites cette année étaient absolument fantastiques !

S: Personnellement, j'ai été vraiment surpris par ce nouveau disque. J'avais toujours eu l'impression que Kittie ne prenait pas de risques, ni musicalement ni techniquement, jusqu'à In The Black ! Ces titres sont mieux étudiés et certainement bien plus difficiles à jouer et chanter en même temps. Qu'est-ce qui se cache derrière ce « changement de cap » soudain ?

Morgan: Je pense que In The Black est une nouvelle étape tout à fait naturelle dans l'évolution du groupe. A chaque album, notre union se resert, l'alchimie progresse, tout comme nos capacités de jeu et d'écriture. Je ne pense que c'était un acte nécessairement conscient de faire en sorte que cet album sonne comme ça, on a surtout pris notre temps et réfléchi à comment on voyait la production. Ce que vous entendez aujourd'hui, c'est un groupe qui est enfin lui-même, et qui ne compte pas ralentir la cadence ou s'arrêter de si tôt !

S: Pour la toute première fois, vous avez approché l'enregistrement de cet album avec une totale liberté, en écrivant vos nouveaux titres sans aucune influence extérieure. Pourquoi cela n'avait pas été possible pour les albums précédents ? Penses-tu que ces albums sont moins bons que si vous aviez pu les créer sans être poussées par un label ou un management trop exigeant ? Vous regrettez certaines choses ?

Morgan: Ce n'était pas possible pour les autres disques simplement parcequ'à chaque fois, on était signées quelque-part ! Mais cette fois, quand est venu le temps d'écrire et d'enregistrer, on était totalement libres de toute obligation contractuelle avec un label. Je ne crois pas que nos anciens albums soient moins bons, dans le sens où on a fait à chaque fois en fonction de nos capacités et de nos envies, mais c'est toujours plus agréable de le faire quand tu sais que derrière, personne n'attend de résultat précis, que tu peux le faire à 100% comme tu le veux. On n'avait aucune pression concernant une date de sortie ou quoi que ce soit du genre.

Kittie

« Ce que vous entendez aujourd'hui, c'est un groupe qui est enfin lui-même, et qui ne compte pas ralentir la cadence ou s'arrêter de si tôt ! » (Morgan Lander)

S: Et en quoi penses-tu que ce disque est différent des précédents ?

Morgan: Pour moi, In The Black et Funeral For Yesterday, c'est le jour et la nuit si on les compare. Parfois, j'ai même l'impression que ce n'est pas le même groupe qui les a écrits ! En fait, quand on est entré en studio, on voulait que In The Black soit tout ce que Funerla For Yesterday n'était pas. On avait appris beaucoup de choses pendant l'enregistrement de nos albums précédents, et on voulait essayer de faire les choses différemment. On voulait en revenir aux bases, revenir à un son plus pur, plus identifiable. On est un groupe de metal et on voulait une production qui colle à notre style !

S: Pourquoi avoir choisi d'intituler ce nouvel album In The Black ? Ca a quelque-chose à voir avec une éventuelle dette envers vos fans ?

Morgan: Techniquement, la phrase « In The Black » est un terme financier qui signifie que tu te portes bien et que ton business fait du profit. Donc en un sens, on voulait essayer de faire comprendre que cet album nous ferait du bien, qu'il fonctionnerait. Mais d'un autre côté, « In The Black » signifiait aussi pour nous un retour au metal, justement ce retour aux sources au niveau de l'écriture et de l'enregistrement.

S: Tu dis que vos qualités musicales sont meilleurs que jamais, que vous avez de l'assurance et que vous vous sentez à l'aise en faisant ce que vous voulez, sans aucune contrainte. Qu'est-ce qui vous a rendu aussi sûres de vous et qui vous a aidé à écrire cet excellent album ?

Morgan: Très honnêtement, on n'avait pas de recette miracle pour savoir comment approcher cet album, comment faire ci ou ça. On a simplement fait ce qui nous semblait le plus juste et qu'on pouvait faire le mieux, et on a essayés de garder des perspectives positives sur tout ce qui se présentait. Et je pense que notre assurance est surtout le résultat de notre expérience.

S: Tu dis aussi que le line-up actuel du groupe est le plus dynamique et engagé que Kittie ait connu depuis le début. Que penses-tu que Tara et Ivy aient apporté à Kittie et qui fait que votre musique fonctionne aussi bien, surtout avec ce nouveau disque ?

Morgan: Elles ont surtout apporté un talent sans limites, un dévouement total et une éthique de travail incroyable. Il y a vraiment une excellente alchimie entre nous, tout se passe très bien, et on prend énormément de plaisir à faire notre métier.


« Il y a vraiment une excellente alchimie entre nous, tout se passe très bien, et on prend énormément de plaisir à faire notre métier. » (Morgan Lander)

S: On vous a découvertes comme un groupe de neo-metal quand ce style était au top de sa popularité, vous avez ensuite fait des albums un peu plus calmes comme Funeral For Yesterday quand l'ère de l'emo est arrivée, et votre musique est maintenant plutôt influencée par le metalcore alors que celui-ci domine le metal en ce moment. Est-ce vous suivez volontairement les tendances musicales, pour faire la musique que les gens pourraient aimer sur le moment, ou faites-vous simplement ce que vous aimez ?

Morgan: Franchement, on ne suit vraiment pas les modes, et je crois que c'est juste une coïncidence que ces albums soient sortis au moment où certains styles étaient à leur apogée. On a aussi fait des choses qui étaient en avance sur leur temps, bien avant que cela devienne courant et considéré comme populaire, donc je pense qu'au final, tout se rejoint. On continue simplement d'écrire la musique qui nous rend heureuses et celle qu'on aime, qu'importe le style.

Kittie

S: En 2005, ta soeur Mercedes et toi avez lancé votre propre ligne de vêtements, appelée Poisoned Black Clothing. J'ai jeté un oeil à votre site web, et on peut y trouver des trucs vraiment cools ! Est-ce que vous avez dessiné ces t-shirts vous-même ? Est-ce que ce projet est toujours en activité, et est-ce que ça marche pour vous ?

Morgan: En effet, nous avons conçu tout ces designs nous-même, et créé cette entreprise pendant que nous avions un peu de temps libre en dehors des tournées et des sessions studio. On voulait commencé petit, avec seulement quelques articles, et faire notre petit bonhomme de chemin, pour ajouter d'autres choix. Pour l'instant, nous n'avons qu'une petite boutique en ligne, mais on réfléchit à s'agrandir et à apporter un peu plus d'attention à notre ligne de vêtements dans un futur proche. Vous pouvez découvrir ce que l'on propose à l'adresse suivant : www.poisonedblack.com.

S: Est-ce que ça n'a pas été difficile, avec tous ces changements de line-up dans la carrière de Kittie, de garder l'esprit originel du groupe après autant d'années ? La base du groupe a toujours été là, avec ta soeur et toi, c'est ça le secret ?

Morgan: Il y a clairement eu des moments où notre dévouement et notre espoir ont faibli, mais on a réfléchi à tout ce qu'on avait accompli jusque là et on s'est rendu compte qu'il était important de tenir ce groupe debout, quoi qu'il arrive. Il y a eu beaucoup de hauts et de bas, et beaucoup de changements de line-up effectivement, mais il faut bien se rendre compte qu'on a lancé ce groupe alors qu'on avait 12 et 14 ans ! On a grandit devant notre public, et donc on était un peu obligées de passer par tout ça, de vivre toutes ces difficultés. Mais les choses se sont vraiment améliorées pour nous, et on est très heureuses depuis des années maintenant !

S: Vous avez grandi en écoutant beaucoup de classiques rock des années 70, et de metal à ses débuts, et on peut clairement sentir ces influences dans votre musique. Si tu devais choisir UN SEUL groupe comme étant ta plus grande influence, lequel serait-ce, et pourquoi ? Et y-a-t-il un groupe ou un musicien avec qui tu rêves toujours de tourner ?

Morgan: C'est une question très difficile ! En ce qui nous concerne Mercedes et moi, je pense que ce serait Van Halen. Bien qu'en fait nous soyons très différentes musicalement, ce groupe nous a aidées à façonner notre vision du rock et de la façon dont nous voulions que la musique sonne. Ca nous a aussi fait découvrir ce qu'était la musique à guitares. Et comme chaque groupe de metal te le dira, notre rêve ultime serait biensûr de tourner avec Metallica !

S: Depuis la sortie de In The Black, vous avez réalisé deux clips video, pour les chansons Cut Throat et Sorrow I Know, qui sont très différentes l'une de l'autre. La première est très représentative du nouveau côté metalcore de Kittie, alors que la seconde est plus ambiante et basée sur la mélodie. Pourquoi avoir choisi ces deux titres comme singles ?

Morgan: On les a choisies justement parcequ'elles sont très différentes. Elles sont une bonne représentation de la totalité de notre spectre musical et aussi de ce nouvel album.


« On continue simplement d'écrire la musique qui nous rend heureuses et celle qu'on aime, qu'importe le style. » (Morgan Lander)

S: Quand Kittie est apparu en 1996, vous étiez l'un des premiers groupes de femmes à tenter de faire carrière dans le metal. Est-ce que ça a été facile de vous imposer dans ce monde de gros barbus chevelus et alcooliques qu'est la scène metal ? Et est-ce que c'est plus facile aujourd'hui en 2010 ? Est-ce qu'il vous arrive de croiser des misogynes en tournée ? Et est-ce qu'on t'a déjà conseillé de retourner dans les jupes de ta mère parceque « Le metal, c'est pour les hommes ! » ? (rires)

Morgan: Je crois qu'on a fait du bon boulot pour tenir la barre pendant toutes ces années. Et même si c'est devenu plus banal d'être une femme qui fait du metal, c'est toujours difficile d'être prise au sérieux par certains et de se faire accepter.

S: J'ai une question pour le fun. J'ai essayé de trouver la pire question qu'un misogyne puisse te poser ! Et je pense que j'ai trouvé : est-ce qu'il y a des têtes de mort sur tes tampons ?

Morgan: Ummmmm oui ? (rires)

S: Ok c'est bon pour moi. Merci beaucoup Morgan. Est-ce que tu as un dernier mot pour vos fans et nos lecteurs ici en Belgique et en Europe ?

Morgan: Je vous remercie vraiment pour tout votre amour et votre soutien ! Notre nouvel album In The Black est maintenant dans les bacs grâce à Massacre Records !

Kittie





Lire la version française

"Metal and balls!"

Conversation with Morgan Lander (singer & guitar)
Interview and edition by Sponge
Live pictures by Nicolas Gaire

 
It's been awhile that Kittie was writing a song with three chords and was making the kids jump with some bouncy riffs. In The Black, the canadians new album, is an absolute surprise for the fans of ballsy music, and makes us ask ourselves some existential questions about Morgan Lander & friends career. What about this change of mind? Is it still difficult to be a women in this brutes world? The frontwoman has accepted to answer our questioning with a lot of frankness.

Sponge (Rock'N'Balls): First of all, how does Kittie feel for the moment? I think you've just finished touring in Europe, and you're back in the U.S. to tour until the end of March. So how are the fans reactions to the songs of the new album "In The Black"?

Morgan Lander: We are all feeling really really good about the fan's reaction to the new album, and we are very positive about the future. Since the new CD was released we have all noticed a ton of fans who know all the words and are totally into the latest Kittie offering. We have had some good luck with critics also. Both tours we have done this year were nothing short of amazing!

S: Personally, I've been really surprised by this new disc. I've always had the impression that Kittie never took risks, neither musically nor technically, until this new album! These songs are more studied and certainly harder to play and sing at the same time. What about this sudden change of mind? Was it the way you wanna go for a while?

Morgan: I think that 'In The Black' is just a natural next step for the band. With every album, we become a tighter unit, or chemestry improves, as do our song writing and playing abilities. I think it wasn't necessarily a conscious effort to make this album sound the way it does, but we did take our time and think out what we would like to do production-wise. I think what you are hearing is a band who are just now coming into their own, which means there is no slowing down or stopping us anytime soon!

S: For the first time ever, you've approached the recording of this disc as complete free agents, writing new songs with absolutely no outside influences. Why wasn't that possible for the previous albums? Do you think these previous records are less good than you could have made them if you've not been pushed by some labels or managers at these times? Some regrets about that?

Morgan: Recording our previous efforts as free agents wasn't ever possible in the past because we were signed for each one! This time, when it was time to write and record, we were completely free from any previous label obligations. I don't think that our previous albums are any less good, as we were always left to our own devices when it came to how we wanted to write and record, but it is always nice to have the freedom of knowing that we are doing this 100% on our own, and we have no deadlines or pressure to produce something by a certain date.

Kittie

"What you are hearing is a band who are just now coming into their own, which means there is no slowing down or stopping us anytime soon!" (Morgan Lander)

S: In what way do you think that this new album is different than the previous one?

Morgan: I think 'In The Black' and 'FFY' are like night and day when compared. Sometimes I don't even think it sounds like the same band! I think going into the recording if ITB we definitely knew there was a huge difference and wanted to make ITB everything FFY wasn't. We learned alot from our previous recording and the process, and wanted to try to do things differently. We wanted to get back to basics and back to a more pure, identifiable sound. We are a metal band and wanted the production to match!

S: Can you tell us why you chose to entitle this record "In The Black"? Something about a debt towards your fans?

Morgan: Well technically the phrase "In the black" is a financial term which means you are doing well and your business is turning a profit. So in a way we were trying to signify that this album would do well for us. But on the other hand, "In The Black" represents a back to metal, back to basics approach to the writing and recording of the album.

S: You told that your musicianship is better now, that you're more self-assured and comfortable, and that you just did what you wanna do with no boundaries or limitations. What made you become so sure and helped you to make this really great record?

Morgan: Quite honestly, there wasn't some magical shift in thinking with what we do or how we approached this album. We just did what we feel we do best, and kept a positive outlook on things. I think alot of the self-assured nature just comes from time and experience.

S: You've also said that this present line-up is the most dynamic and engaging in Kittie's history. What do you think that Tara and Ivy had brought to Kittie to see to it that your music is so great now with this new record?

Morgan: They have brought limitless talent, 100% dedication and an amazing work ethic. We have really great chemistry together and things just get done and are fun when we do them.


"We have really great chemistry together and things just get done and are fun when we do them." (Morgan Lander)

S: We've discovered you as a neo-metal metal band when neo-metal was at the top of its popularity, then you made some quieter albums like "Funeral For Yesterday" when the emo era began, and now your music's more influenced by metalcore when this one is really the king of metal. Are you voluntarily following the musical trends, to make the music people could love, or do you just make the music YOU love?

Morgan: Well to be quite honest we really don't follow trends, and I think its just coincidental that those albums have come out at a time when certain genres were at their peak. We have also done things musically ahead of their time, before they were common place and considered popular, so I guesss it all works out in the end. We just continue to write and record the music that makes us happy and the music we love, no matter whats in style.

Kittie

S: In 2005, you and you're sister Mercedes launched your own clothing line, called Poisoned Black Clothing. I've just took a look to the website, and there are some really cool stuffs! Did you designed these shirts yourself? Is this project always in activity? Is this a success?

Morgan: Mercedes and I indeed do all of the designing for PB, a venture we started up when we had some time off from touring and recording. We wanted to start off small, just a few items, and work our way up to more designs. Right now we just have aa small web store, but we are looking to add more designs and pay a bit more attention to the line in the near future. You can check out what we have at www.poisonedblack.com.

S: Was it not too difficult, with these several changes of line-up in the Kittie history, to keep the real spirit of the band through all these years? The base of the band has always been there, with your and your sister. Is this the secret?

Morgan: I think that there were definitely times when our dedication and hope waivered, but we took a look at all that we have accomplished over the years and knew that it was important to keep this band going, no matter what. There have been alot of ups and downs, and alot of line-up changes, but one also must understand that we started this band at the ages of 12 and 14 years old. We did so much or our evolving and growing in public, so it was hard for those natural things that bands go through to not be glaringly obvious. Things have definitely level out for us, however, and we have been stable and happy for years now!

S: You grew up listening to a lot of 70s classic rock and early metal, and we can clearly feel that in your music. If you had to choose only ONE band as your biggest influence, which one would it be? And why? And is there a band or a musician that you always dream to tour with?

Morgan: That is such a hard question! I think for Mercedes and I, it would have to be Van Halen. Although musically we are so entirely different, they are the band that helped shape our opinions about what rock music should sound like, and opened our eyes to guitar driven music. And as any metal band will tell you, our ultimate dream band to tour with would be Metallica!

S: Since the arrival of "In The Black", you've released two video clips, for the songs "Cut Throat" and "Sorrow I Know", which are two very different songs. The first one is really representative of the new metalcore side of Kittie, when the second one is more ambient and based on the melody. Why did you choose these two songs as the first singles of the new record?

Morgan: I think we chose those two song because they were so different from eachother. They illustrate the total end of the spectrum when it comes to our music and this album.


"We just continue to write and record the music that makes us happy and the music we love, no matter whats in style." (Morgan Lander)

S: When Kittie started to be a band in 1996, you were one of the very first women metal band to make a career. Has it been easy for you to impose yourself in this big-bearded-alcoholic-men's world which is metal world? And is it easier now in 2010? Do you sometimes meet some fucking misogynists on tour? Did someone ever told you to go back to your mother's skirts 'cause "Metal is a men's world"?! lol

Morgan: I think we have done a pretty good job of holding our own for all these years. And while being a woman in metal has definitely become more commonplace, it is still difficult to be taken seriously by some and be accepted.

S: This one is a question for fun. I've tried to find the worst question a fucking misogynist could ask you! And here it is: Is there skulls on your tampons? lol

Morgan: Ummmmm Yes? (laugh)

S: Ok that's great for me. Thanks a lot, Morgan. Do you have a last word for your fans and our readers here in Belgium and Europe?

Morgan: Thank you so much for all of your love and support! Our latest album "In The Black" is in stores now through Massacre Records!

Kittie


Interviewé par : SPONGE
 
RETOUR
 
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)