Ombres et lumière
Partagez cette interview sur FacebookTéléchargez une version PDF de cette interview !
Rock'N'Balls Interview
Read the English version

"Ombres et lumières"

Entretien avec Trevor Phipps (chant)
Interview, traduction et édition par Sponge

 
Ca fait déjà dix ans que les américains d'Unearth mette la claque à un bon nombre d'entre-nous avec leurs albums de metalcore pur jus sans cesse meilleurs les uns que les autres. En 2008, Trevor Phipps, Ken Susi et leurs potes nous avaient asséné The March avec tout le talent dont ils jouissent depuis leurs débuts, et on était impatients d'entendre la suite de cette carrière presque parfaite, si on oublie les nombreux changements de line-up. Cet été, c'est Darkness In The Light qui fait son entrée dans la discographie du groupe, et il faut bien avouer qu'encore une fois, c'est à grands coups de buttoir qu'Unearth nous fait découvrir ses nouvelles chansons. L'occasion était belle d'interroger le frontman de la formation du Massachussets pour en savoir un peu plus sur la création de ce nouvel album.

Sponge (Rock'N'Balls): Tout d'abord, Trevor, comment te sens-tu pour l'instant alors que votre nouvel album intitulé Darkness In The Light est sorti depuis quelques semaines ? Vous êtes fiers du travail accompli en tant que groupe ?

Trevor Phipps: On est très fiers de cet album. Les réactions des fans sont aussi très importantes, surtout qu'apparemment ils pensent que c'est le meilleur album qu'on ait jamais écrit. L'avenir nous dira si c'est bien le cas, mais les réactions de la presse et du public sont vraiment excellentes.

S: Avec Darkness In The Light, vous avez choisi un titre très contradictoire. Quel en est la signification pour toi, et pourquoi l'avoir choisi ?

Trevor Phipps: Parfois, il peut t'arriver autant de bonnes choses que tu le veux, il semble que le négatif finit par surpasser le positif. En ce qui concerne le choix, on avait quelques bonnes idées en tête, mais c'est celui là qui semblait correspondre le mieux à l'album et à différents thèmes des paroles de ce disque. Toutes les chansons ne parlent pas de choses négatives, mais la plupart de l'album est axé sur ces thèmes. Mais on a toutefois essayé d'aborder certains sujets un peu plus motivants.

S: Pour parler de la pochette de ce nouvel album, que fait cette main ? Est-ce quelqu'un qui noie quelqu'un d'autre, ou une personne qui se noie seule ? Quelle est l'histoire de cette pochette ?

Trevor Phipps: C'est une personne qui essaye de survivre, d'atteindre la surface, alors qu'on le retient sous l'eau. Une grande partie de cet album parle du fait de faire naufrage et de galérer dans la vie. Parfois, on doit difficilement combattre pour s'en sortir, et cette pochette représente ce combat.

S: Vous avez une nouvelle fois travaillé avec Adam Dutkiewicz, qui a enregistré ces nouvelles chansons, qui ont ensuite été mixées par Mark Lewis (The Black Dahlia Murder, Whitechapel, Trivium,...). Pourquoi avoir choisi à nouveau Adam et pas quelqu'un d'autre ? Vous n'avez pas peur de tourner en rond en terme de son pour vous albums ?

Trevor Phipps: Adam est clairement le meilleur producteur qu'on puisse avoir, et il sait comment motiver les membres du groupe pour en tirer le meilleur. Pourtant, il y a quelques années, on a bossé avec Terry Date pour l'enregistrement de III- In the Eyes of Fire, donc on est ouverts à bosser avec d'autres personnes. Simplement, on savait qu'Adam était celui qu'il nous fallait. Tourner en rond, je ne pense pas... finalement, c'est nous qui composons nos chansons et jouons ce qu'on aime entendre. On fait ce qu'on peut faire de mieux, et aucun producteur ne risque de changer notre état d'esprit ou nos envies musicales. Unearth reste Unearth, et le restera toujours.

S: Aviez-vous déjà bossé avec Mark Lewis auparvant, et comment s'est passé cette collaboration ? Etait-ce une bonne expérience ?

Unearth

Trevor Phipps: Mark fait du très bon travail, et on voulait entendre comment il mixerait notre album pour voir de quelle façon il entendait notre groupe. Je pense qu'il a parfaitement compris notre son, et cet album sonne vraiment bien.

S: De ton point de vue, quelle est la différence principale entre The March et Darkness In The Light? Parce que selon moi, ces deux albums ont plus ou moins le même son, mais avec des touches plus aggressives sur ce dernier. En quoi penses-tu qu'Unearth ait évolué depuis 2008 ?

Trevor Phipps: On est qui on est, et une de choses dont on est le plus fier, c'est que si tu lances un album d'Unearth, tu sais directement à qui tu as affaire. AC/DC, Slayer et Motorhead sont quelques groupes qui ont un peu la même connexion entre leurs albums. Ecoutez-les, et en cinq secondes, vous savez ce que vous êtes en train d'écouter. Sinon, on a pas mal progressé sur ce nouvel album, notamment au niveau des harmonies de guitares, on a écrit plus de solos qu'on ne l'avait jamais fait sur aucun de nos disques, il est plus rapide et plus aggressif que le précédent, et la dynamique vocale est beaucoup plus forte avec à la fois ma voix et la réintroduction du chant clair de Ken [note: Susi, guitariste]. On n'avait plus eu de voix chantées sur un album depuis 2004, et on avait envie d'explorer à nouveau ce genre de sonorités sur quelques chansons.


« Parfois, il peut t'arriver autant de bonnes choses que tu le veux, il semble que le négatif finit par surpasser le positif. » (Trevor Phipps)

S: Justement, Buz et Ken ont composés quelques solos bien graves sur ces nouvelles chansons, et les harmonies de guitares sont vraiment envoûtantes ! Ont-ils suivi des instructions précises pour arriver à ce résultat ? Et saviez-vous depuis le début que cet album sonnerait comme ça ?

Trevor Phipps: A chaque album, leurs compétences en tant que guitaristes s'améliorent, donc évidemment ça se ressent à mort dans notre son. Ils gagnent constamment en expérience en tant que guitaristes, et ils pourraient facilement tenir la place de guitariste principal dans n'importe quel groupe de la scène metal. On a de la chance de les avoir tous les deux dans notre groupe.

S: Pour revenir au chant clair, selon moi, et d'une façon plutôt intéressante, Unearth a toujours été un des seuls gruopes de metalcore à ne pas mettre de mélodies dans son chant. Mais cette fois-ci, vous l'avez fait sur des titres commes « Watch It Burn », « Shadows In The Light » ou « Last Wish »! Qui va chanter ces parties en live ? Et n'avez-vous pas peur de perdre quelques fans en faisant ça ?

Trevor Phipps: On avait déjà mis du chant clair sur trois chansons sur l'album The Oncoming Storm qui nous avait fait connaître, et deux de ces chansons, "Endless" et "Black Hearts Now Reign" sont restées des incontournables pour nos fans et font toujours partie de notre set depuis le début. On a toujours considéré ça comme quelque chose d'important et on a décidé de retenter l'expérience sur ce nouveau disque. L'idée n'est pas d'inclure ce chant clair dans toutes nos chansons, mais c'est sympa que ça fasse partie de notre arsenal si on sent que ça peut servir à la chanson et la rendre encore meilleure. Si certains fans décident de nous oublier parce qu'on met des voix claires dans notre musique, ce ne sera pas une grande perte, car ce ne seront pas de vrais fans. On crée de la musique et c'est notre « art ». On publie notre musique pour en faire profiter le public, et on donne notre sang, notre sueur et nos larmes pour ça. On essaye de garder l'esprit ouvert et on espère que nos fans en font de même. Le truc marrant, c'est que cet album est probablement notre plus heavy sur le plan musical et même vocal pour ma part, donc si un fan se barre pour trois ou quatre chansons où on a mis du chant clair, il passera à côté d'un album de metal vraiment heavy !

S: Dans une chanson intitulée « Ruination Of The Lost », tu parles de la nature autodestructrice de la race humaine et du fait que nous sommes tellement perdus dans notre recherche d'argent et de pouvoir que nous détruisons le monde qui nous a donné la vie en premier. Tu ne penses pas que c'est déjà trop tard pour essayer de changer l'état d'esprit des gens à propos de notre but sur Terre ?

Trevor Phipps: En partie, je dirais oui, et c'est pour ça que j'ai donné ce titre à la chanson. On est tellement perdus qu'on se détruit nous-même ainsi que notre planète. On n'est pas la première espèce à dominer cette planète et on ne sera pas dernière. La Terre corrigera certainement les mauvais choix qu'on aura faits et effacera toute trace de notre existence. Les gens en général sont trop divisés pour réellement changer les choses qui pourraient éventuellement sauver et réparer les erreurs qu'on a déjà faites. Donc non, je n'essaye pas de changer l'état d'esprit des gens, je parle simplement de ce que notre Mère la Terre nous fera éventuellement... et certaiment plus tôt qu'on ne le pense. Les temps changent déjà...

S: On sait que votre dernier batteur Derek Kerswill a quitté le groupe pour des raisons personnelles, et que les pistes de batterie en studio ont été enregistrées par Justin Foley [note: Killswitch Engage]. Aussi, sur les photos promotionnelles du groupe, vous êtes seulement quatre ! Donc comment allez-vous gérer les prochains concerts sans batteur officiel ? Avez-vous récemment trouvé un remplaçant à Derek ?

Trevor Phipps: On voulait rapidement oublier la période avec Derek et donc trouver un batteur qui soit capable de jouer sur un album de metal un peu plus extrême, et aussi pour nos prochaines tournées, puisque son autre groupe, Killswitch Engage, fait une petite pause en ce moment. Ils reprendront leurs activités en octobre prochain, et on a déjà trouvé un gars pour le remplacer à ce poste. On pense que c'est le bon, mais on ne veut pas trop brusquer les choses, et on va lui donner le temps de faire ses preuves. On aimerait avoir un solide nouveau line-up à présenter au monde très bientôt.


« L'idée n'est pas d'inclure ce chant clair dans toutes nos chansons, mais c'est sympa que ça fasse partie de notre arsenal si on sent que ça peut servir à la chanson et la rendre encore meilleure. Si certains fans décident de nous oublier parce qu'on met des voix claires dans notre musique, ce ne sera pas une grande perte, car ce ne seront pas de vrais fans. » (Trevor Phipps)

Unearth

S: En juillet et août 2011, Unearth a embarqué pour une grosse tournée à l'occasion du Rockstar Energy Drink Mayhem Festival, avec des groupes comme Disturbed, Godsmack, Megadeth, Machine Head, In Flames, Trivium, Suicide Silence, All Shall Perish, Straight Line Stitch, Kingdom Of Sorrow, et Red Fang! Aviez-vous déjà participé à un festival itinérant aussi énorme, et quelle expérience en avez-vous retirée ?

Trevor Phipps: Entre 2004 et 2006, on a participé deux fois aux tournées du Ozzfest et une fois au festival Sounds Of The Underground, et ces trois fois avaient été géniales. On a aussi participé à de nombreux festivals européens et aussi au Soundwave Festival en Australie. Ces festivals sont toujours de grands moments, avec des concerts énormes et une expérience toujours positive. En ce qui concerne le Mayhem Festival, on essayera clairement de continuer à y partiper à l'avenir.

S: Et après ça, vous ne serez pas encore en vacances, puisque vous viendrez en Europe, dont ici en Belgique, en septembre pour le Hell On Earth tour, avec Evergreen Terrace, Casey Jones, Full Blown Chaos et quelques autres groupes ! Que penses-tu du public belge ? Aimez-vous jouer ici, et quelle différence y a-t-il avec les concerts aux Etats-Unis ?

Trevor Phipps: Biensûr qu'on aime jouer en Belgique ! On a eu quelques excellents concerts et de bons souvenirs chez vous. Mais je pense que de nos jours, tout le monde réagit un peu de la même façon à un concert de metal, où que ce soit dans le monde. Avec Internet au bout des doigts, les gens savent clairement à quoi s'attendre lors d'un concert de groupe. Lors des nôtres, on essaye de faire la fête, tout en étant aggressifs, et en essayant que le public ressente l'énergie positive qui nous habite quand on joue.

S: Prévoyez-vous de filmer un nouveau clip pour illustrer une de vos nouvelles chansons ? Avez-vous déjà des idées pour un scénario, ou quelque chose que vous voudriez offrir à vos fans par le biais de cette vidéo ?

Trevor Phipps: On aimerait tourner un clip, oui, mais rien n'a encore été fait pour l'instant. On filmera quelques « webisodes » sur la route cet été, pour que nos fans puissent voir ce qu'il se passe quand on joue en tournée, et aussi en backstage. On fera plus ou moins un épisode tous les cinq ou six jours.

S: Ken Susi a récemment été accueilli au sein de la famille Ibanez Signatures, avec une nouvelle guitar Ken Susi ! Comment se sent-il après avoir été choisi par une grande marque comme Ibanez, comme l'ont été avant lui de grands guitaristes comme Steve Vai ou Joe Satriani ? Est-ce une réussite en soi pour lui ?

Trevor Phipps: Je n'étais même pas au courant de cela. Mais c'est bon pour lui ! Comme je le disais plus tôt dans cette interview, Ken et Buz sont deux guitaristes phénoménaux, et selon moi ils ont été sousestimés ces dernières années.

S: Est-ce que certains d'entre-vous ont des side-projects pour le moment ? Ne ressentez-vous pas le besoin d'explorer d'autres horizons musicaux ? On adorerait vous entendre jouer dans d'autres groupes qu'Unearth !

Trevor Phipps: Ken a un groupe rock qui s'appelle USA. Moi et les autres n'avons pas d'autre projet pour le moment, mais je suis actuellement en pourparler avec des amis d'autres groupes pour montrer un truc sympa. Probablement que dans un an ou deux, on aura quelque chose à proposer. Personnellement, je passe beaucoup de temps à m'occuper de mon label Ironclad Recordings. Donc une bonne partie de mon énergie créative passe dans l'aide que j'apporte à d'autres groupes de metal et de hardcore.

S: Une question pour le fun : si tu devais citer un groupe qui n'a JAMAIS influencé Unearth en quoi que ce soit, ou avec qui vous n'accepteriez jamais de tourner, lequel serait-ce ? :-)

Trevor Phipps: Il y a un paquet de ces groupes de crabcore qui me font bien chier. Ca sonne tellement tiré par les cheveux, et ce n'est pas du metal pour moi. Je n'aimerais pas dire que je ne voudrais jamais tourner avec ces groupes, parce qu'un jour on finira forcément sur la même affiche que l'un d'eux, mais pour moi c'est aussi mauvais que le nu-metal. Il y a tellement de sous-genres de metal que j'adore et d'autres que j'apprécie simplement. Mais le crabcore, c'est vraiment une plaie pour le metal, il faut que ça disparaisse. [note: comme je suis d'accord avec toi, mon grand !]


« Il y a un paquet de ces groupes de crabcore qui me font bien chier. Le crabcore, c'est vraiment une plaie pour le metal, il faut que ça disparaisse. » (Trevor Phipps)

S: En tant que musicien professionnel et renommé, si tu devais parier sur un jeune groupe prometteur, lequel choisirais-tu ? Fais nous découvrir quelque chose de spécial !

Trevor Phipps: Turbid North. Oui, ils sont sur mon label, mais leur album Orogeny est juste la musique la plus unique et inspirante que j'aie entendy depuis longtemps de la part d'un jeune groupe de metal.

S: Eh bien, merci beaucoup Trevor pour cette belle interview ! As-tu un dernier mot pour vos fans et nos lecteurs ici en Belgique et partout ailleurs ?

Trevor Phipps: Merci à tous nos fans pour toutes ces années de soutien. Beaucoup de groupes disent ça, mais c'est vrai : sans vous, on ne pourrait pas continuer tout ça, donc on vous remercie beaucoup. A bientôt sur la route !

Unearth







Lire la version française

"Shadows and light"

Conversation with Trevor Phipps (vocals)
Interview and editing by Sponge

 
It's already been ten years that the American guys of Unearth kick the ass of most of us with their records of true metalcore, always better than the previous ones. In 2008, Trevor Phipps, Ken Susi and their bandmates gave us a blow as The March, with all the talent they're enjoy from their beginning, and we were impatiently waiting to hear the next phase of this almost perfect career, if we leave out all the lineup changes. This summer, it's Darkness In The Light's turn to enter in the band's discography, and we have to say that once again, Unearth is striking a huge blow to make us discover its new songs. The opportunity was great to question the Massachussets band's frontman about the creation of this new record.

Sponge (Rock'N'Balls): First of all, how do you feel right now as your new record called Darkness In The Light has been released for some weeks now? Proud of work you've accomplished as a band?

Trevor Phipps: Very proud of this album.  The fan reaction has been the most important one so far as all we are hearing is that it is likely our best album yet.  Time will tell if this is the case, but press reviews and fan reaction has been great.

S: With Darkness In The Light, you chose a very contradictory title. What's your meaning behind thid title and why did you choose it?

Trevor Phipps: Sometimes no matter how many positive things are happening, it sometimes seems that the negative can outweigh the good.  As for why we chose it, we had a couple different album titles being thrown around but this one tied in well with a handful of the lyrical themes on the record.  Not all of the songs cast a negative light, but a few do so it made sense with the majority of the album.  There are still positive and uplifting lyrical themes throughout the album.

S: Talking about the artwork of this new record, what is this hand doing? Is this someone drowning someone else, or someone drowning itself? What's the story behind thid cover?

Trevor Phipps: It is a person striving to survive by reaching for the surface as he is being pulled under water.  A lot of this record is about "sinking or swimming" in life.  Sometimes we need to battle hard for survival and this cover represents that struggle.

S: Once again you've worked with Adam Dutkiewicz, who apparently has recorded these new songs, which have been mixed by Mark Lewis (The Black Dahlia Murder, Whitechapel, Trivium,...). Why did you choose Adam again, and not someone else? Don't you fear to go round in circles in terms of sound for your records?

Trevor Phipps: Adam is the best producer for us and he knows how to get the strongest performances out of the members of the band.  That said, we worked with Terry Date a few years ago on "III- In the Eyes of Fire", so we are totally open to working with different producers.  We just know that Adam is the right guy for us.  As for going around in circles, we are the ones writing the songs and playing what we want to hear.  We do what we do best and no producer on the planet is going to change our minds on what our personal taste in music is.  Unearth is Unearth and will always be.

S: Did you ever work with Mark Lewis before, and how did this collaboration happen? Did you get a great experience out of that?

Trevor Phipps: Mark does great work and we wanted to hear him mix our album to see how he heard our band.  I think he nailed the sound perfectly and the album sounds great.

Unearth

S: From your point of view, what's the main difference between The March and Darkness In The Light? 'cause to me these two records seem to enjoy the same sound, but with more agressive tones for this new record. In what way do you think that Unearth has evolved since 2008?

Trevor Phipps: We are who we are and one of the things we take pride in is that you can throw on an Unearth album and know it is Unearth.  AC/DC, Slayer and Motorhead are a few bands we look up to that have a similar connection going on with their albums.  Throw it on and within five seconds you know who it is.  That said, we progressed a bit on this record with more guitar harmonies, more solos than any record previous to this one, more aggression and speed than the last album and some more dynamic thrown in with the vocals on both my side and the re-introduction of the clean vocal from Ken.  We haven't had clean vocals on an album since 2004 and we wanted to explore that sound again for a few songs.


« Sometimes no matter how many positive things are happening, it sometimes seems that the negative can outweigh the good. » (Trevor Phipps)

S: Buz and Ken both ripped some serious guitar solos on these new songs, and their guitar harmonies are hauntingly catchy! Did they follow somes precise guidelines to reach such result? Did you always know that this record had to sound like this?

Trevor Phipps: Each record their skillset gets better and better, so it naturally works its way into our sound.  They are still developing as players and they both could play lead in most bands in the metal world.  We are lucky to have them both in our band.

S: For me, and in an interesting way, Unearth has always been one of the only metalcore band to not put melodies in its vocals. But this time, you decided to really sing on certain songs like « Watch It Burn », « Shadows In The Light » or « Last Wish »! Who will be singing these parts during the live shows? And don't you fear to loose some fans doing this?

Trevor Phipps: We had clean vocals on three songs on our breaktrhough album "The Oncoming Storm" and two of those songs, "Endless" and "Black Hearts Now Reign" have remained fan favorites and staples in our set ever since.  We saw that and wanted to revisit it on this album.  We aren't going for the clean vocal approach in every song, but it is good to have that as part of our arsenal if we feel it fits a song and makes it a better tune.  As for fans turning their backs on us for having cleans in a couple songs, I would just say we wouldn't want them as our fans as they aren't true fans.  We create music and it is our "art".  We put it out there for people to hear and pour our blood, sweat and tears into it.  We keep an open mind and we hope our fans do as well.  The funniest part about that is, this album is probably our heaviest one musically and vocally from my side, so any fan who walks away because of three or four songs with clean vocals will be missing out on a very heavy metal record.

S: In a song called « Ruination Of The Lost », your refer to the self-destructive nature of the human race and how we are collectively so lost in our lust for money and power that we are destroying the world that gave us life in the first place. Don't you think it's already too late to try to change people's mind about our purpose here on planet Earth?

Trevor Phipps: Partially I would say yes and that is why I gave the song that title.  We are so lost that we are destroying ourselves and our planet.  We aren't the first species to dominate this earth and we won't be the last.  The planet will eventually correct the wrong doings we have caused and erase our existence.  People as a whole are too divided to make any real changes that could potentially save and repair what we have already done.  So, no I am not trying to change anyones mind.  I am just speaking of what Mother Earth will do to us eventually...and likely sooner rather than later.  Times are already changing...

S: We know that your last drummer Derek Kerswill has left the band for some personal reasons, and that the drum tracks in the studio have been recorded by Justin Foley (Killswitch Engage). Also on the promotional pictures of the band, you are only four guys! So how will you manage the live shows without an official drummer? Did you recently find someone to replace Derek?

Trevor Phipps: We wanted to move on from working with Derek so we could get a drummer that had the tools to play on a more extreme metal album.  Justin Foley was the perfect fit for the album and the first couple tours on this cycle as his other band, Killswitch Engage, is taking a short break.  They are reconvening in October and we already have a guy lined up to fill his spot.  He might be the guy, but we don't want to rush to judgement and give him more of an extended try out.  We'd like to have a solid five piece band to announce to the World soon.


« We aren't going for the clean vocal approach in every song, but it is good to have that as part of our arsenal if we feel it fits a song and makes it a better tune.  As for fans turning their backs on us for having cleans in a couple songs, I would just say we wouldn't want them as our fans as they aren't true fans. » (Trevor Phipps)

Unearth

S: In July and August 2011, Unearth has embarked on a huge tour for the Rockstar Energy Drink Mayhem Festival, with bands like Disturbed, Godsmack, Megadeth, Machine Head, In Flames, Trivium, Suicide Silence, All Shall Perish, Straight Line Stitch, Kingdom Of Sorrow, and Red Fang! Did you already take place in such a great itinerant festival, and what do you think you got from such experience?

Trevor Phipps: From 2004 through 2006 we did two Ozzfest tours and one Sounds of the Underground fest and all three were great.  On top of that we have done numerous European festivals and the Soundwave Festival in Australia.  These fests are always a good time with huge shows and just a positive all around experience.  We are definitely looking forward to playing again in the states on the Mayhem Fest.

S: And after that, you will not yet be in holiday, 'cause you will tour over Europe (and here in Belgium) in September for the Hell On Earth tour, with Evergreen Terrace, Casey Jones, Full Blown Chaos and some other bands! What do you think about the Belgian crowd? Do you like to play here, and is this really different than the shows in the States?

Trevor Phipps: Ofcourse we like playing in Belgium.  We've had some great shows and good memories there.  As for any difference, I think a lot of the World is reacting in a very similar way to heavy music these days.  With the internet at everyones fingertips people know what to do and what to expect at a bands show.  We bring a party and aggression to our gigs and we want the crowd to feel the positive energy when we play.

S: Do yo plan to film a new video to illustrate one of these new songs? Do you already have some ideas for a script, or something you would like to offer to your fans by means of this video?

Trevor Phipps: We'd like to shoot a video, but nothing has been shot just yet.  We'll be doing some "webisodes" from the road this summer, so our fans will get to see us playing and see what happens back stage with one episode every five or six days.

S: Ken Susi has recently been added to the Ibanez Signature Series, with a new Susi-signed guitar! How does it feel to be accepted by a huge brand like Ibanez as a major guitar player like some others like Steve Vai or Joe Satriani have been? Is it an accomplishment for you?

Trevor Phipps: I actually had no idea he got that.  Good for him!  Like I said, Ken and Buz are both phenomenal guitar players and they have been underrated in years past.

S: Do some of you guys have side-projects for the moment? Don't you need to explore some new musical horizons? We would love to hear you play in other bands besides Unearth!

Trevor Phipps: Ken has a rock band side project named "USA".  The rest of us aren't doing anything just yet, but I am in talks with a few friends from other bands about doing something for fun.  Maybe in the next year or two we will have something put together.  I spend a lot of my time on the record label I own and run Ironclad Recordings.  So a lot of my extra creative energy goes into helping out other metal and hardcore bands.

S: A question for fun: if you had to name one band that has NEVER influenced Unearth in any way, or   which you would never accept to tour with, which one would it be?   :-)

Trevor Phipps: A lot of the crabcore bands are rubbing me the wrong way lately.  It sounds so contrived and isn't metal to my ears.  I would hate to say I would never tour with those bands as I know we'll likely end up on a festival tour with one of them sometime, but to me it is as bad as nu-metal.  There are so many sub-genres of metal that I love and some I might just "like" but appreciate.  Crabcore is just a black eye for metal and needs to disappear.


« A lot of the crabcore bands are rubbing me the wrong way lately. Crabcore is just a black eye for metal and needs to disappear. » (Trevor Phipps)

S: As professional and renowned musicians, if you had to bet on a young growing metal band, which one would it be? Let us discover that special something!

Trevor Phipps: Turbid North.  Yes they are on my label, but their album Orogeny is some of the most unique and inspiring music I have heard from a young metal band in a long time.

S: Well, thanks a lot Trevor for this great interview! Do you have a last word for your fans and our readers here in Belgium and everywhere else?

Trevor Phipps: Thank you to all of our fans for the years of support.  Lots of bands say this, but it is true.  Without you all we wouldn't be able to continue doing this, so we thank you immensely for your support.  See you on the road!

Unearth




Interviewé par : SPONGE
 
RETOUR
 
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)