Amon Amarth / Carcass / Hell

Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

Grosse soirée qui nous attendait à l'Ancienne Belgique ce jour-là, puisque non seulement nous aurions droit à un énorme show d'AMON AMARTH en tête d'affiche, mais en plus ceux-ci avaient eu la bonne idée de se faire accompagner par les légendaires CARCASS, et les revenants british de HELL !

Certes, le heavy metal anglais à la sauce « enfer & paradis » n'est personnellement pas ma tasse de thé, mais je dois bien avouer que la prestation de HELL en ouverture de cette affiche fut assez réussie, même si le show visuel n'était pas parfait comparé à d'autres concerts du groupe, étant donné que celui-ci ne disposait que d'une demi-heure pour imposer son set à une Ancienne Belgique rapidement comble. Avec le producteur/guitariste Andy Sneap dans ses rangs, et un frontman (David Bower) vraiment excellent dans son rôle tant au micro que dans son attitude et son jeu de scène (sans parler du bassiste qui me faisait clairement penser à Beetlejuice AHAH), le groupe nous propose six morceaux tirés de leurs deux albums studio sortis en 2011 et 2013, qui s'enchaînent assez rapidement dans une excellente ambiance et un son hyper précis. Une bonne surprise donc que ce groupe revenu d'entre les morts vingt ans après sa première vie, réscuscité par son gratteux en 2008.

La toute bonne affaire de la soirée, c'était la présence de CARCASS en special guest de la tournée ! Le retour en live des death-grinders anglais suite à la sortie de leur nouvel album Surgical Steel, premier disque depuis dix-sept ans, était très attendu par de nombreux fans de la première heure, et étant un adepte de leurs albums Heartwork (1993) et Swansong (1996), j'étais personnellement très curieux de voir ce que Jeff Walker et ses accolytes nous proposeraient ce soir-là. Au final, neuf titres de musique puissante et calée au poil de cul, hyper maîtrisée par les musicos qui jouent de leur énorme expérience pour nous claquer leur set à la tronche sans concessions. Ma déception aura été de n'entendre aucun titre de Swansong, mais plutôt des morceaux plus technique et bourrins que des chansons groove comme « Keep On Rotting » ou « Black Star », qui me semblaient pourtant faits pour le live. Carcass proposera trois titres de son nouvel opus, ainsi que des morceaux beaucoup plus anciens, certains sous forme de 'medleys', histoire de gagner du temps, mais dans l'emsemble la prestation du groupe sera vraiment très bonne, le public sera réactif, même les plus jeunes qui ne connaissaient pas forcément Carcass, et qui prouvèrent leur ouverture d'esprit devant cette première partie tout à fait justifiée.

Vinrent alors ceux que tous attendaient ce jour-là : les vikings d'AMON AMARTH ! De plus en plus en réussite à chaque sortie d'album depuis l'excellent Twilight of The Thunder God en 2008, les Suédois ont su s'imposer ces dernières années comme un des piliers de la scène death metal moderne au niveau international. Et la sortie de Deceiver of The Gods en juin dernier n'a fait que confirmer la suprématie de ce groupe, notamment en live, lors de concerts devenus absolument dantesques. Amon Amarth nous offrira ce soir-là pas moins de seize titres tous plus destructeurs les uns que les autres, à commencer par les nouveaux « Father of The Wolf » et « Deceiver of The Gods » tirés du dernier album dont les critiques furent uniformément ditirambiques. Le groupe n'a jamais laissé tombé ses titres plus anciens, et le prouve une nouvelle fois avec « Death In Fire », le morceau d'ouverture de Versus The World (2002), qui fait toujours bonne impression dans leur set, suivi de l'excellent et un peu rock'n'roll « Free Will Sacrifice ». La séquence suivante aura pour thème la lourdeur et l'agressivité, avec l'enchaînement « As Loke Falls » / « Guardians of Asgaard » / « Shapeshifter », qui achèvera déjà les fans à la condition physique trop faiblarde. Que dire ensuite du très lourd « Warriors of The North », si ce n'est que ce nouveau morceau tiré également de Deceiver of The Gods aura su faire vibrer l'Ancienne Belgique comme jamais. Place ensuite au plus ancien « Runes To My Memory » (With Oden On Our Side, 2006), avant d'enchaîner sur quelques titres plus récents et bien connus par le public d'Amon Amarth, le super groovy et presque martial « Varyags of Miklagaard », le plus lancinant mais toujours aussi jouissif « The Last Stand of Frej », et le suprême « Destroyer of The Universe », le meilleur moment pour tous les fans de mosh de se faire déplacer quelques côtes et d'en prendre pour leur argent ce soir-là. « Cry of The Black Birds », qui prendra la suite du set, aura peut-être moins d'impact que ses prédécesseurs sur les fans présents, mais « War of The Gods » sera là pour rendre à A.A. ce qui leur appartient, dans un déchaînement public digne des plus grands concerts de metal. Le groupe quittera alors la scène de l'Ancienne Belgique pour nous revenir quelques instants plus tard, et nous offrir deux titres supplémentaires, et non des moindres : « Twilight of The Thunder God », devenu maintenant un classique des shows d'Amon Amarth, pour le plus grand plaisir de leurs aficionados, et pour terminer le catchy « The Pursuit of Vikings » dont le riff de guitare principal est toujours repris en choeur par les milliers de fans venus pour se déchaîner sur les meilleurs titres de ce groupe devenu phare !

Une très bonne soirée donc, avec cette affiche dont la promesse fut largement tenue. On regrettera juste qu'Amon Amarth n'ait pas souhaité mettre le feu à l'Ancienne Belgique, en remplaçant ses lance-flammes par des cracheurs de fumée, dommage pour le show, mais dans l'ensemble les prestations des trois groupes furent plus que réussies. L'énorme son des Suédois aura fait trembler les murs de la salle bruxelloise, avec un set quasiment parfait, et des premières parties qui méritaient l'une et l'autre une tête d'affiche, mais peut-être pas ce soir-là, quand on vient le talent et les capacités du groupe scandinave. A revoir d'urgence en live si vous en avez l'occasion !

Tracklist AMON AMARTH :
01. Father of The Wolf
02. Deceiver of The Gods
03. Death In Fire
04. Free Will Sacrifice
05. As Loke Falls
06. Guardiens of Asgaard
07. Shapeshifter
08. Warriors of The North
09. Runes To My Memory
10. Varyags of Miklagaard
11. The Last Stand of Frej
12. Destroyer of The Universe
13. Cry of The Black Birds
14. War of The Gods

Rappels
15. Twilight of The Thunder God
16. The Pursuit of Vikings

Tracklist CARCASS :
01. Buried Dreams
02. Incarnated Solvent Abuse
03. Unfit For Human Consumption
04. This Mortal Coil
05. Cadaver Pouch Conveyor System
06. Genital Grinder / Exhume To Consume
07. Corporal Jigsore Quandary
08. Captive Bolt Pistol
09. Ruptured In Purulence / Heartwork

Tracklist HELL :
01. The Age of Nefarious
02. On Earth As It Is In Hell
03. Blasphemy And The Master
04. Something Wicked This Way Comes
05. The Quest
06. Save Us From Thos Who Would Save Us

Chroniqué par : SPONGE
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)