The Flying Eyes

DNA (Bruxelles, BE)

J'avais découvert The Flying Eyes il y a peu, en glandant sur le programme des concert de Heartbreak Tunes. Il faut dire que depuis des années, l'organisation flamande a le flair pour proposer des affiches variées et rarement inintéressantes. 10 euros pour un bon groupe de rock psyché américain, voilà qui me paraissait un bon moyen de passer mon samedi soir. J'arrive donc au DNA vers 21 heures, ratant la première partie Golden Animals, duo de qualité que je ne manquerai pas de voir lors de leur prochaine tournée.

Premier constat, le DNA est honnêtement rempli (70 personnes?), ce qui promet un moment rock pas trop intimiste. Deuxième constat, The Flying Eyes sonne NETTEMENT mieux en live qu'en cd. Le chant de Willy Kelly sonne en effet moins lisse. La voix du frontman semble avoir un zeste plus de couille (et de reverb) en live; la musique psychédélique du groupe de Baltimore semble donc plsu personnelle en situation de concert, d'autant plus que leur son est beaucoup plus recherché et puissant que sur Lowlands, album ramené du stand de merch. La basse y est pour beaucoup puisque Marc Hewitt a eu le bon goût d'opter pour une demi-caisse. Ces instruments, bien souvent, n'ont qu'un son mais quel son! La 4-cordes ajoute une pêche pas possible grâce à la bonne gestion de la distorsion et d'un jeu groovy et simple, dans le bon sens du terme. J'ai eu l'impression de voir le fantôme d 'Allen Woody des Allman Brothers et de Gov't Mule, c'est dire à quel point la basse a fait tremblé le DNA. Le batteur m'a rappelé une chose; tu n'es pas un batteur de rock si tu n'es pas un cogneur. Qu'il est bon de voir un animal derrière son kit, nous rappelant au bon souvenir des batteurs bestiaux dont le jeu ne peut qu'être sublimé en live. Impossible de capturer cette énergie en cd, il fallait le voir tabasser ses toms et sa caisse claire! Les guitares, elles, donnaient plus dans le gros crunch couillu que dans la vraie distorsion, ce qui a ajouté un zeste de crasse bienvenue dans le son du groupe. La prestation du groupe, d'une durée d'une bonne heure, aura mis tout le monde d'accord et c'est donc fort logiquement que le stand de merch fut pris d'assaut par la majorité du public présent ce samedi 31 août.

Signe qui ne trompe pas, je n'ai pas vu une seule personne regarder son gsm. C'est bête je sais, mais c'est tellement irritant de voir ces lumières lors d'un concert. The Flying Eyes aura suffisamment hypnotisé son audience pour que celle-ci se coupe de tout l'espace d'une heure. Si vous cherchez un groupe de rock psyché qui a tout ce qu'il faut là où il faut en live, c'est The Flying Eyes. J'espère maintenant que le groupe va parvenir à cristalliser son énergie sur cd pour devenir rapidement une valeur sûre d'une scène qui ne demande que ça.

P.S.: je n'ai pas pris de photo, mais je vous invite à découvrir le groupe sur le lien youtube ici présent.



Chroniqué par : CORVUS
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)