Wednesday 13

Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)

En ce mercredi 14 novembre 2012 (dommage, à un jour près, c’eut été parfait), la Kultur Fabrik de Esch-sur-Alzette, Luxembourg, accueillait Wednesday 13 et ses 4 musiciens pour un show horror punk à son apogée. Arrivé trop tard, je n’ai pu découvrir le support act local nommé Bloody Mary. On retiendra ce nom pour découvrir plus tard ce que ces lulus proposent…

Le sound check est en cours et on peut déjà apprécier la toile de fond de la scène, à savoir la pochette de Calling All Corpses revisitée où les zombies ont pris le dessus et Wednesday se dissimule derrière l’un des putréfiés dont le chapeau porte la géniale mention : « Till Death Do Us Party » (par ailleurs titre d’un morceau de l’album Fang Bang). Le temps de vider une ou deux chopines parmi un public très épart et l’intro « Blood Fades to Black » du dernier album résonne sur fond de cris de la rangée de groupies gothiques du premier rang. Tiens, oui, il semblerait que le freaky Wednesday 13 possède un certain sex appeal pour les rockeuses ténébreuses. Son look, fringues noires gothico-punk et maquillage noir et blanc fait étrangement penser à un mélange entre Dani Filth et Marylin Manson. On est presque dans le look black metal sauf que l’image colorée derrière eux et les lights soignés (chose que je remarque rarement), de différentes couleurs en fonction du morceau, rappellent que l’on se trouve dans un freak show étrangement proche de l’univers de Tim Burton.

L’atmosphère ainsi posée, passons au contenu musical. Le groupe démarre les hostilités avec un « Rot for Me » bien rock’n’roll et efficace. Les nouveaux morceaux « Halloween 13-13 » et « M.F.T.W. » s’insèrent parfaitement au milieu des plus anciens car restent de la pure mélodie punk horrifique à la W13 (voir notre chronique de l'EP Spook and Destroy). « Calling All Corpses » permet de complètement sombrer sous le charme des 5 zombies aux cheveux noirs et du son parfait offert ce soir dans cette salle excellente, rappelons-le au passage. « Scream Baby Scream » diffère légèrement des précédents titres car c’est nettement plus metal, presque sautillant même pour Wednesday qui s’emballe sur scène. Idem plus tard pour « Put Your Death Mask On ». Ceci n’est pas étonnant puis que ces morceaux sont issus de Skeletons, l’album le plus metal, voire neo-metal, du groupe. Idem pour « All American Massacre » qui permet à Joseph Poole de s’adresser réellement au public pour la première fois en dehors des « hello », « thank you », « let me hear you Luxembourg ». Il signale simplement que ce titre parle de son film favori : Texas Chainsaw Massacre de Tobe Hooper.

Il s’adressera à nouveau au public un peu après en expliquant que lorsqu’il était jeune, on lui demandait toujours ce qu’il voulait être plus tard. Et lui de répondre qu’il voulait être incinéré. Une intro humoristique pour l’excellent et plus rock’n’roll, « I Wanna be Cremated ». C’est le rare point faible que j’ai pu trouver à ce concert : Wednesday est peu communicatif et il y a donc peu de spontanéité dans sa présence scénique. Cela n’empêchera pourtant pas les fans présents d’être très emballés et le faire savoir haut et fort. La salle était en effet loin d’être remplie (un peu plus d’une soixantaine de personnes à la grosse louche) mais j’ai déjà vu nettement moins d’ambiance avec beaucoup, voire énormément plus de personnes (exemple : Fear Factory une semaine auparavant au même endroit avait rassemblé 5 fois plus de monde mais 5 fois moins d’entrain). Lorsqu’il entame son tube « I Walked with a Zombie », c’est d’ailleurs l’exaltation générale. Preuve que finalement on préfère que Wednesday évite de nous balancer des conneries et banalités qui plomberaient son show et sa mise en scène très américaine. La musique parle d’elle-même et puis, quand on va voir un bon film de zombies, on n’attend pas que le réalisateur y insère ses commentaires à tout bout de champ. On se laisse prendre avec frissons. Pareil ce soir.

Comme à peu près tous les morceaux du groupe sont appréciables et possèdent une aura de mélodie et de puissance fédératrice, le public adhère largement à toute cette mise en scène et en réclame davantage. Honnêtement, on était très en voix ce soir-là compte tenu des effectifs réduits. Après avoir quitté la scène, le band revient au bout de quelques minutes sur la marche de l’empereur dans Star Wars, précédent Wednesday alors coiffé de son haut de forme (comme sur la pochette de Calling All Corpses). Toujours prompt à provoquer comme au cinéma, il est affublé d’une mitraillette plus vraie que nature. L’accessoire parfait pour entonner « R.A.M.B.O., blow em up like Rambo » en faisant mine de de dégommer des gens dans le public. OK, c’est pour rire mais j’ai moyennement apprécié me trouver dans la ligne de mire du gun. Ah ben, pour le coup, humour noir, frissons et rock’n’roll excessif à l’américaine, tout est là ! Mais dans la fosse avec un couteau, c’aurait quand même eu plus d’impact, non ? Dans ce rappel, on a aussi droit à un basique « My Home Sweet Homicide » et un cultissime « I Love to Say Fuck » qu’il est extrêmement chouette de chanter à l’unisson le doigt tendu. Enfin, le show se clôture sur un « Bad Things » bien efficace. C’est donc en sifflotant « I want bad things to happen to you » (spéciale dédicace à tous les gens que je hais) que je quitte cet excellent concert durant lequel on a entendu tous les titres espérés, puisés dans les 4 albums studios du groupe, offrant une belle cohérence scénique et illustrant bien l’univers Wednesday 13. On aurait peut-être aimé quelques morceaux un peu ovnis ou tant qu’à faire, une mise en scène encore plus cinématographique mais comme je l’ai dit dans la chronique de l’EP Spook and Destroy, cette tournée n’est qu’une répétition générale avant l’année Wednesday 2013 que l’on espère être d’une exceptionnelle putréfaction.

Setlist :

Intro: Blood Fades to Black
Rot for Me
Halloween 13-13
Calling All Corpses
Scream Baby Scream
House by the Cemetery
M.F.T.W.
All American Massacre
I Want You...Dead
I Wanna Be Cremated
Put Your Death Mask On
Till Death Do Us Party
Candle for the Devil
I Walked with a Zombie

Rambo
My Home Sweet Homicide
I Love to Say Fuck
Bad Things
Outro: Blood Fades to Black (reprise)



Chroniqué par : VANARKH
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)